Les Mots Z’Arts Voyageurs (Voyagination)

Forum pour auteurs et artistes
 
 AccueilAccueil  Accueil  Espace Défis Publics  Livre des commentaires (visiteurs)   L'Espace Défi   Espace des auteurs   Articles/Édito/Livres de nos Auteurs  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Hêtre ou ne pas être : le poème

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Claire Obscur
Admin
Admin
avatar

Date d'inscription : 10/01/2016

14052016
MessageHêtre ou ne pas être : le poème



La sculpture et son anecdote sont ici



       Couleur d’herbe tendre où courent de petits pieds nus,
       Tissus chatoyants s'agitant le long des rues,
       Terrasses des cafés, parasols et ombrelles
       Peuple bariolé, colifichets et dentelles
       Quelles sont ces aquarelles
       Qui se font ritournelles


Moi qui n'ai plus, ou pas encore de visage
D'où viennent ces images et ce troublant émoi,
Moi qui suis planté(e) à des racines sans âge
Dans la Terre-Mère d’où la sève m’octroie.


Est-ce ma destinée de rester enfermée
Punition méritée en ces troncs tout figés
Dois-je donc m’alarmer et rester aux abois,
Envoyé(e) au néant des âmes affligées
D’un vieux monde oublié, et demeurer la proie
Des méfaits éhontés d’une époque à jamais ?


Pourrais-je être un sujet de forêt enchantée,
Prescience d'une espèce en pardon devenir
S’abreuvant à l’éveil d’une enfin sage sève
Où nouvel univers naîtra d’un digne inspir.
L'écorce de cette prison, puis-je pousser
Et contempler enfin nos Adam et nos Eve



       Couleur d’herbe tendre où courent de petits pieds nus
       Tissus chatoyants s'agitant le long des rues
       Terrasses des cafés, parasols et ombrelles
       Peuple bariolé, colifichets et dentelles,
       Quelles sont ces aquarelles
       Qui se font ritournelles


Sont-elles des reflets qui viendraient en rappel ?
Des élucubrations au goût prémonitoire
Des avertissements qui se font sentinelle
Pour que s’écrive enfin une nouvelle histoire


 
Être un être à la lettre
Être un Hêtre sans l’être
Hêtre ou ne pas être
Suis-je futur émoi
D’un espoir sans galère
Ou passé d’un ancêtre
Qui fut jeté au bois

 
Si ici sont des frères
Et que passent par là
N’allez pas au-delà,
Répondez, je vous prie,
Dites-moi qui je suis
Savoir est salutaire
Et peut contrer misère

 
Les mots "m’hantent", se bousculent en farandole
Les maux mentent et leur boue se coule aux herbes folles
Je ne sais pas si je suis en train de pousser
Et d’ouvrir cette écorce vers la liberté
Ou alors de rentrer malgré mon désespoir
Dans l’antre si figé d’un sombre purgatoire

Note de l'auteur
Écrit en 1997, ce texte a été "rafraîchi" plusieurs fois. Je doute que ce soit la dernière... même si l'idée reste la même, il y a tant à dire dans les arbres qui parlent !

_________________
Écrit par Claire Obscur     Tous droits réservés ©


Vous inscrire, participer aux défis, écrire, commenter, c'est ici
Commenter sans vous enregistrer c'est ici
En bref pour tous ! But de La Vie : naître pour mourir. Zut, vous ne saviez pas ? J'ai bien dit "but de La Vie", pas " de ma vie"       


Dernière édition par Claire Obscur le 03.08.16 18:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagination.forumactif.org
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Hêtre ou ne pas être : le poème :: Commentaires

avatar
Re: Hêtre ou ne pas être : le poème
Message le 15.05.16 14:28 par Vividecateri
Tu es un bel arbre qui parle et pis c'est tout... Un peu triste... mais bon arbre... fait d'un bon bois...kissous
Pourrais-je être un sujet de forêt enchantée,
Prescience d'une espèce en pardon devenir
S’abreuvant à l’éveil d’une enfin sage sève
Où nouvel univers naîtra d’un digne inspir.
avatar
Re: Hêtre ou ne pas être : le poème
Message le 15.05.16 19:04 par Claire Obscur
Soupir !!! I love you I love you I love you I love you
avatar
Re: Hêtre ou ne pas être : le poème
Message le 15.05.16 20:50 par EPONINE52
Very Happy Very Happy Very Happy J'adooooore le contraste entre la vie trépidante de cette petite ville et les questionnements teintés d'effroi de ta statue ! Tant la forme que le fond sont superbissimes et le final est magistral ! En fait j'm'étais trompée dans mon appréciation d'abandon, à mon avis, c'est plutôt de honte qu'elle est ainsi ! Bon là une fois encore c'est mon interprétation et y'a un truc dingue ! j'sais pas du tout dessiner  hormis des espèces de gugusses longilignes faits d'un seul trait de crayon, j't'en enverrai et tu verras ! j'sais pas du tout d'où ils me viennent où plutôt j'ai ma petite idée mais j'te le dirai de vive voix si j'm'en rappelle ! Tes questionnements sont au top ! Aussi foi D'Epocline CASQUETTE A RAS DE TERRE !!! Livraison illico sur mon mur ! Gros bisous et douce soirée loin de ce monde galvaudé ! A bientôt !!   
avatar
Re: Hêtre ou ne pas être : le poème
Message le 15.05.16 20:59 par Sortilège
...Ou les arbres qui parlent te le disent, en quelque sorte et c'est toi qui leur parle tu ois, de passages en paroles comme une farandole de mots sculptés Smile
avatar
Re: Hêtre ou ne pas être : le poème
Message le 16.05.16 12:28 par Claire Obscur
Réponse à EPONINE52 sur qu'elle a a écrit:
En fait tu as raison d'aller te faire une idée sur la sculpture avant de lire le poème ! je crois que je ferais ainsi aussi !!! Tes interprétations sont intéressantes. Je crois bien que je ne suis jamais catégorique lorsque j'écris les poèmes de mes sculptures.
Dans celui-ci, tout comme dans la sculpture, il n'y a ni abandon, ni honte... Dans mon esprit, elle EST...  Elle EST dans cet état que j'ai transposé en sculptant... JE SUIS dans cet état. je ne me rappelle de rien, juste des flashes qui me font imaginer ceci ou cela sur un passé ou un futur ? ce qui revient au même puisque tout recommence, tout s'imbrique... rien de nouveau sous le soleil... Il y a toujours cette moitié de l'homme qui veut aller de l'avant qui veut construire détruisant par dommage collatéral en même temps, ou en détruisant volontairement dans le but de construire... et l'autre moitié qui veut revenir aux sources... Voilà, je me suis imaginée dans ce bois entrain d'avoir une jambe qui pousse l'écorce, un bras sorti l'autre prisonnier, et cette tête qui ne sait pas... qui reste prostrée avec ses questions profondes... et j'aime ça... cette incertitude qui ouvre toutes les portes !!! Oui, je sais je suis bizarre !!!  cheers cheers cheers Merci EpoClEve !!!!
Au fait je les attends tes gugusses !!!!!! vrai de vrai, ils seraient pas un peu comme les sculptures de Jolihihihihihi !!!


Dernière édition par Claire Obscur le 16.05.16 12:44, édité 1 fois
avatar
Re: Hêtre ou ne pas être : le poème
Message le 16.05.16 12:37 par Claire Obscur
@Sortilège a écrit:
...Ou les arbres qui parlent te le disent, en quelque sorte et c'est toi qui leur parle tu ois, de passages en paroles comme une farandole de mots sculptés Smile
Qui sait si ne n'est pas le tronc qui me faisait un passage vers un univers de questions en tout cas, J'aime bien ce que tu dis, parce que grâce aux sculptures, j'écrivais des copeaux de paroles en farandole de mots qui se multipliaient et volaient autour de moi comme autant d'oiseaux libérés d'une cage.
Merci Sorti de cette entrée dans mes mots de bois et la pose de tes tiens ! alien alien flower sunny
Re: Hêtre ou ne pas être : le poème
Message  par Contenu sponsorisé
 

Hêtre ou ne pas être : le poème

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Les Mots Z’Arts Voyageurs (Voyagination) :: Du côté Claire Obscur :: Poèmes-
Répondre au sujetSauter vers: