Les Mots Z’Arts Voyageurs (Voyagination)

Forum pour auteurs et artistes
 
 AccueilAccueil  Accueil  Espace Défis Publics  Livre des commentaires (visiteurs)   L'Espace Défi   Espace des auteurs   Articles/Édito/Livres de nos Auteurs  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Pêche d’écrevisses 2/2 - Trop tard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Claire Obscur
Admin
Admin
avatar

Date d'inscription : 10/01/2016

30092016
MessagePêche d’écrevisses 2/2 - Trop tard



1er épisode - http://voyagination.forumactif.org/t627-peche-decrevisse-1-2-1ere-alarme#4732

Elle laissa son regard planer un instant au-dessus de l’énorme masse assaillie par les frappes régulières d’une eau houleuse, pour revenir se poser sur les vagues qui remontaient le sable, mangeant la plage de leur écume goulue. Le ressac était fort, et son attention, qui s’était jusque-là portée sur le plaisir de retrouver ces lieux, pleins de ces surprenantes vagues immenses, s’aiguilla sur un fait qu’elle n’avait pas encore remarqué.  




À chaque reflux, on pouvait entendre un roulement et un craquement bruyant, comme si des pierres par centaines se trouvaient sur le rivage, ballottées et entrechoquées sans cesse, dans un va-et-vient permanent et aussi puissant qu’un tonnerre lointain ou un éboulement rocheux. Elle étudia les falaises alentour, rien ne lui sembla suspect, rien ne semblait s'être éboulé.

Bizarre... Cette plage avait toujours été de sable très fin. Elle se demanda si cela n’était pas la cause de la plage désertée… cette apparition de cailloux avait peut-être fait des blessés. Elle se rendit compte que même le bruit des vagues s'éclipsait devant ce tonnerre fracassant. Il faudrait qu’elle se renseigne, car ce fracas insolite et perpétuel commençait à l’intriguer et à devenir fatigant.  



Trop tard !


La tête du pêcheur apparut à droite de la canne. Avec le soleil dans les yeux, la jeune femme n’arrivait pas à distinguer ses traits, mais elle se dit qu’avec une tête comme celle-ci, le pêcheur devait être « une pêcheuse avec beaucoup de cheveux retenus en gros chignon ébouriffé par le vent », ou alors « un homme aux cheveux crépus et abondants ». Elle plissa les yeux, sans rien distinguer de plus. Une envie inexpliquée de se lever et partir, qui au début s'était faite discrète, s'imposait maintenant et lui donnait envie de fuir. 
Elle se raisonna. La raison n'a pas toujours raison. 

Elle regarda plus attentivement autour d’elle et constata à nouveau cette "désertitude" insolite à cette heure avancée de la matinée. Ce grand silence qui régnait dans les rues et les maisons bordant la mer devenaient de plus en plus étr... angoissant.
Le malaise grandissait… Une boule commençait à se former dans sa gorge.



Raison maudite.
C’était idiot, pourquoi se gâchait-elle ainsi son premier jour de vacances ?

En tournant ses yeux, elle les abaissa machinalement dans les vaguelettes mousseuses qui grignotaient le sable et crut apercevoir ce qui s’entrechoquait en bruits secs et mat dans les roulis des flux et ressacs des vagues…

Elle recula, terrorisée sans pouvoir étouffer complètement le cri qui montait. Ses yeux s’agrandirent, la peau de son corps devint moite. L’impression que sa raison l’abandonnait et chutait vertigineusement en lui criant deux instructions opposées, la laissa incapable de réagir, donnant à son regard à la fois une lueur de panique et une autre, d’incrédulité totale. Tel un animal traqué et paralysé par l’évidence d’une fin proche et incontournable.

Elle crut comprendre ce qui se passait… Comme un automate, raidie d’une terreur naissante et incontrôlée, elle força son cou à pivoter vers le rocher.
Une deuxième tête, identique de forme et de grosseur à la première, venait de se dresser à un mètre cinquante à gauche de cette dernière, juste après le sommet déchiqueté du rocher.
Celui-là même qui avait semblé suivre le mouvement de la canne à pêche. Celui-là même qui ne faisait plus « semblant » de suivre le mouvement de la canne à pêche.

Une partie de sa raison continuait de lui hurler de prendre les jambes à son cou, l’autre, que ce qu’elle avait cru voir, et qu’elle commençait à croire, était impossible et relevait tout simplement d’une imagination fertile.

Lorsqu’elle aperçut la deuxième « canne à pêche interminable » apparaître non loin de la première et toute proche de cette « seconde tête », elle comprit.

Les deux « têtes » monstrueuses s’étaient tournées vers elle, en même temps que des pattes fines, longues et striées sortaient de l’eau et prenaient appui de part et d’autre de l’immense appendice rocheux pour soulever leur corps cauchemardesque. Elle distingua les mandibules jusqu’alors dissimulées et fondues dans la roche par le contre-jour. Puis, surmontées des deux gros yeux pédonculés, proéminents et globuleux qu’elle avait pris pour des têtes de pêcheur, apparurent les armes principales de l’exosquelette du monstre : des pinces géantes… Les mêmes qui avaient servi à éclater les boites crâniennes de ses concitoyens comme de vulgaires coques de noix.


Elle pensa aux crânes des habitants, sucés et vidés, ballottés et roulant à jamais dans ce mouvement perpétuel d’eau gourmande, et tétanisée, elle hurla, contemplant les deux longues antennes de la bête qui s’avançait…




* titre : Ce jour là, ce fut encore une belle pêche... et de longues vacances en perspective... Chacun ayant son lot. Pêche non pas à l'écrevisse, mais une pêche d'écrevisses comme l'indique le titre, le pluriel ajouté, pour ceux qui aiment le gore. 

_________________
Écrit par Claire Obscur     Tous droits réservés ©️


Vous inscrire, participer aux défis, écrire, commenter, c'est ici
Commenter sans vous enregistrer c'est ici
En bref pour tous ! But de La Vie : naître pour mourir. Zut, vous ne saviez pas ? J'ai bien dit "but de La Vie", pas " de ma vie"       
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagination.forumactif.org
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Pêche d’écrevisses 2/2 - Trop tard :: Commentaires

avatar
Re: Pêche d’écrevisses 2/2 - Trop tard
Message le 03.01.17 16:24 par Vividecateri
La raison n'a pas toujours raison. .... Moi les écrevisses... c'est à la nage... LOL brrr tu fais peur hein....kissous
avatar
Re: Pêche d’écrevisses 2/2 - Trop tard
Message le 03.01.17 17:04 par Claire Obscur
Elles nous aiment bien à la nage, elles aussi, c'est comme ça qu'elles nous ont trouvés ;
Bon tu es une rescapée tous azimut !!! ouf on va pouvoir continuer à faire les folles en pince sans rire...
Bisou ô unique Lectrice de ces temps désertés !!!
avatar
Re: Pêche d’écrevisses 2/2 - Trop tard
Message le 03.01.17 17:11 par Vividecateri
je sais que je suis unique... pffff!!!! bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce
 

Pêche d’écrevisses 2/2 - Trop tard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Les Mots Z’Arts Voyageurs (Voyagination) :: Du côté Claire Obscur :: Nouvelles-
Répondre au sujetSauter vers: