Les Mots Z’Arts Voyageurs (Voyagination)

Forum pour auteurs et artistes
 
 AccueilAccueil  Accueil  Espace Défis Publics  Livre des commentaires (visiteurs)   L'Espace Défi   Espace des auteurs   Articles/Édito/Livres de nos Auteurs  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Répondre au sujet
Partagez | 
 

  1er pas dans le métal et la pierre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Claire Obscur
Admin
Admin
avatar

Date d'inscription : 10/01/2016

04082016
Message 1er pas dans le métal et la pierre.



Fleur d'amour : 1ère sculpture en marbre de Carrare? Désolée à l'époque je ne prenais pas beaucoup de photos. Je crois qu'à voir la qualité de celle-ci vous comprenez pourquoi. et je n'ai plus que celle-là.

Première sculpture métal.





Par la suite je fis de vrais bouquets, vase y compris



La première matière brute
Le deuxième, la même mais doucement colorée à la flamme du chalumeau. un petit plaisir que je ne refuse pas.... selon le métal, son épaisseur aussi, il faut jouer de prudence et de patience pour obtenir les couleurs que l'on veut. J'adore !


Et bien sûr ma petite anecdote.

Ce n'est pas pour autant que j'ai laissé le bois, mais au bout de 6 ans, j'ai commencé à avoir la"démangite" pour d'autres matériaux.
 
En fait, cela faisait longtemps que je souhaitais sortir du "figuratif" qui semblait me coller à la peau. Le figuratif, certes, de mon point de vue est l'école la plus difficile. Et qui peut le plus peut le moins. c'est donc une excellente école, en technique j'entends, à condition qu'ensuite on sache sortir de ses sentiers battus... S'approprier, apprivoiser une technique au point de laisser ensuite libre court à son imagination pour exploser les carcans des rigueurs d'un matériau par exemple. s'autoriser à penser différemment et donner à son esprit la possibilité de reprendre les rênes sur la raison, celle -à même que l'on a dû suivre scrupuleusement, et laisser seulement la mémoire des gestes se mettre au service de l'esprit et  non le contraire,  l’imagination s’invite à votre porte. Mais pour l’heure, il m'était impossible de "voir" autrement, prisonnière d'une technique amalgamée au support.
En fait je réalise que j'avais fait le même parcours bien des années auparavant avec la peinture.
Je suis restée longtemps, une dizaine d'année en vérité,  ancrée dans la peinture à l'huile, , touchant parallèlement au pastel, fusain, sanguine et autres matières qui ont du "corps", selon mon point de vue. Je n'étais pas attirée par l'aquarelle, les couleurs, les rendus, ne me séduisaient pas. l'acrylique pas davantage. Mes idées avaient les couleurs de ses huiles sombres des grands peintres comme Rembrandt et Rubens que je chérissais. Jusqu'au jour où j'ai découvert l'exposition des aquarelles de Georges Lucet, et là, j'ai été saisie par cette façon qu'il avait d'interpréter avec ce regard bien à lui...  J'en avais marre de mes peintures strictement figuratives, j'avais envie de créer, d'arrêter de faire ce que je voyais et de divaguer, et cet homme-là me montrait enfin quelque chose de différent. Je m'y essayais sous quelques conseils de mon époux, qui s'y adonnait depuis quelques temps. Élève impossible, il fait ce qu'il faisait toujours, il m'abandonna à mes expériences, riant sous cape.. lui aussi avait peint à l'huile, avec un pinceau à trois poils, il mettait des mois, tranquille, moi je me levais un matin, et le lendemain à 4 h du matin, en ayant oublié de boire et de manger, il était fini... et pas bâclé du tout... s'il n'avait eu aucune difficulté de passer e l'huile à l'aquarelle, ce ne fut pas mon cas, et les feuilles volèrent très souvent à travers la pièce. Bien sûr je n'étais nullement satisfaite et je me trouvais le culot de prendre rendez-vous avec LUCET en emportant ma production sous le bras... Tout compte fait il analysa très bien ce que je soupçonnais. Ma technique commençait à venir et le plus important était la transparence et la lumière que je laissais vivre dans le jeu de l'eau. À ses yeux rien n'est plus désastreux qu'une aquarelle gouachée, et j'étais ravie de l'entendre. Alors il a dit à mon époux, "il faut l'encourager, elle est sur le bon chemin, ce sont de très bons débuts et il y a déjà du caractère, il faut juste persévérer" et, il s'adressa à moi et me dit cette phrase magique, "APPRENDRE à VOIR AUTREMENT" regardez les paysages, VOYEZ-les en AQUARELLE avant de les peindre, le jour où vous verrez votre paysage "aquarellisé", votre niveau vous garantira de la peindre. J'étais repartie gonflée à bloc. je crois bien que je n'ai pas parlé durant tout le trajet du retour... Ce qui est tout à fait inhabituel.
Je m'appris donc à regarder, regarder, et regarder encore, en pestant et tempêtant parce que je ne voyais pas "aquarelle", que je commençais à comprendre que pour faire autrement, il fallait "voir" autrement..

Un jour, miracle. Alors que je regardais au dehors un paysage de brume, je l'ai "vu  "aquarelle". Ce furent là peut-être, les premiers pas vers un autre moi, un moi qui joua avec une eau libre et des couleurs lumineuses. Mon caractère même en fut changé. peut-être vous n'allez pas me croire mais ma grande tendance introvertie en fut bouleversée, et en quelques mois je me surpris à virer légèrement extravertie. C'est sans doute grâce à ce chemin que quelques années plus tard, j'osais m'adonner à la sculpture, tout en reproduisant exactement le même schéma cloisonné lors de ma période d'apprenti sage mais impétueux. Tout comme l'aquarelle m'avait appris à voir autrement, il me fallut laisser le bois pour arriver à sortir du figuratif. Mais là encore, je ne l'ai réalisé qu'après et si j'ai bien réalisé que le bois m'avait enfermée dans le figuratif, c'est en écrivant ce que j'écris aujourd'hui que je me rends compte que l'huile m'avait emprisonnée de la même manière dans un art figuratif précis et fidèle, ne laissant aucune place à l'imagination. Mais pourtant c’est en allant dans cette prison là, que certainement j'arrivais à m’évader d’autre choses… Et j’ai aimé la peinture à l’huile, tout comme j’ai adoré la sculpture sur bois..
J'ai découvert cependant comment sortir du carcan figuratif strict, par le plus grand des hasards. Enfin, si l'on considère que le hasard peut exister, puisque j'aspirais à ce moment là, et depuis un temps que je commençais à trouver long, à m'envoler vers d'autres formes. C'est une amie qui travaillait la pierre (matériau qui ne m'attirait pas le moins du monde, tiens, tiens, comme l’aquarelle non ?) qui est venu me demander mon aide pour un projet qu'elle devait réaliser en concours…
Pour aller plus vite, et retrouver les conditions qui lui étaient imposées, nous prîmes un morceau de béton cellulaire pour faire une maquette. Berk, le béton cellulaire m'horripile et me hérisse, et cependant je me surpris à proposer le plus naturellement du monde un modèle qui n'avait rien à voir avec le figuratif... Le déclic s'était fait. Je compris que si je voulais réussir à sortir de mes schémas coutumiers, il me faudrait sortir de la matière habituelle. Je me procurais une plaque de marbre et commençais à tailler un figuratif stylisé... d'accord il y a toujours ce côté figuratif, oui mais stylisé... et j'aime ça... le stylisé, c’est la tête dans les étoiles, et le figuratif, les racines, les pieds sur terre… ça me rassure, parce que je m’envolerai vite sans revenir, je crois. Et puis j’y pensais depuis si longtemps !
En même temps, le hasard, de plus en plus mignon, plaça sur ma route un sculpteur sur métal qui m'apprit d'abord à voir les ouvrages en métal comme une autre forme d'art génial... bien que pour moi la sculpture soit un concept de "tailler dedans" , alors que le métal serait plutôt du "modelage" ou du « formage »  ne méritant pas le nom de sculpture, et que l'idée me rebutait, je commençais à m'y intéresser. Et je crois que mes yeux qui devaient d'abord apprivoiser cette idée et ces nouveaux concepts, le firent, j'en suis sûre à mon insu. Et je me suis éclatée ! Sous les conseils avisés de mon ami, je fis mes premiers pas en soudure. Je n’y connaissais goutte, ni en chalumeau ni en baguette d’apport pour la soudure à l’arc. Et aussi débile et honteux que cela paraisse, je ne sais toujours pas braser… Grmmmmbl ! Soudeurs, pas s’moquer SVP.
Je crois bien que mon ami, qui avait une patience d’ange (et qui s'appelait Arcange), en vit aussi de toutes les couleurs, car je n’aime pas apprendre pour apprendre. Il me faut du concret, un projet, de quoi apprendre dans la passion. Jamais je n’aurais pu apprendre le solfège avant de jouer.  Aussi s’est-il arraché les cheveux en faisant des bonds de 3 mètres en répétant, « mais c’est pas possible, c’est pas possible, tu vas me faire tourner en bourrique. » Je le mettais un peu en colère, mais je m’obstinais et il continuait à me montrer de temps en temps… Il nous a quittés en 2010, il me manque tellement.  Et je vous engage à aller voir son site. ICI   


Ainsi, pratiquement simultanément, mon âme s'ouvrit à d'autres mondes. Car c'est bien la sensation de toucher d'autres mondes que je ressens lorsque je passe d'un matériau à l'autre. 
C'est donc avec une plaque de marbre et quelques petits bouts de tôle que je commençai à voyager dans ces autres univers avec d’autres bagages !

 Si le bois reste mes premières amours, et si j'y suis revenue moult fois, le mêlant ensuite aux autres supports, et cette fois-ci l'agençant hors figuratif strict, ce fut du pur bonheur de prendre contact avec la pierre… Plus tard je partis plusieurs semaines à Carrare pour y apprendre la technique, et je m’aperçus que j’avais plutôt été téméraire dans le choix de cette simple plaque de marbre pour ma première sculpture… Mais je l’avais fait en toute ignorance, inconsciente que je frôlais la casse à chaque instant. Même pas peur, puisque par la suite j’y revins aussi mais avec bien plus de prudence. Je peux vous dire que je suis littéralement tombée amoureuse du marbre de carrare. 
Serez-vous étonnés si je vous affirme que le marbre blanc de Carrare et de Grèce, et le marbre noir de Belgique et d'Espagne sont mes préférés ?
Quoi qu’il en soit, cette première sculpture de marbre emporta un franc succès lors de ma première expo personnelle en Maurienne, ou 3 couples voulurent se porter acquéreurs. Je la vis partir avec un certain pincement au cœur. Mais le couple qui l’avait emportée m’avait si bien parlé de sa maison et de la petite niche en pierre éclairée du salon qui la réceptionnerait, que je la laissais partir… Ils m’avaient fait « voir » autrement ! Et ils avaient l’air si amoureux de cette sculpture…
Mais comme tout ce que je fais, sauf si c’est dans l’idée de le faire pour m’en séparer, j’ai du mal à lâcher…  hé !

_________________
Écrit par Claire Obscur     Tous droits réservés ©️


Vous inscrire, participer aux défis, écrire, commenter, c'est ici
Commenter sans vous enregistrer c'est ici
En bref pour tous ! But de La Vie : naître pour mourir. Zut, vous ne saviez pas ? J'ai bien dit "but de La Vie", pas " de ma vie"       


Dernière édition par Claire Obscur le 07.08.16 18:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagination.forumactif.org
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

1er pas dans le métal et la pierre. :: Commentaires

avatar
Re: 1er pas dans le métal et la pierre.
Message le 04.08.16 15:00 par Claire Obscur
J'espère que cela vous a plu.
avatar
Re: 1er pas dans le métal et la pierre.
Message le 06.08.16 14:55 par Vividecateri
Toi tu es un cas rare... Kissous
avatar
Re: 1er pas dans le métal et la pierre.
Message le 08.08.16 14:45 par EPONINE52
  Toi alors elle as raison Vivifiée t'es un cas unique ! Quelle beauté ! tout est sublime ! en plus c'est juste une profane qui te le dit ! Même Lucet (qui a l'air d'être connu) te l'a dit ! Moi c'est bien simple, à chaque fois, je suis époustouflée tant c'est beau !! J'ai visité aussi tout le site de Arcange, c'est superbe, j'adoooooore ses personnages et comme je te le disais, j'suis nulle en dessin mais depuis des années je fais juste d'étranges gugusses longilignes sans yeux qui m'ont fait songer aux scultpures d'Arcange, faudra que j't'en envoie, tu verras c'est dingue !! j'sais pas d'où j'les sors ces gugusses mais ils reviennent toujours, c'est le seul dessin que je fasse ! Je me souvenais des roses que tu avais mis l'année précédente sur FB à Rose justement, c'est vraiment superbe ! Quel talent mais quel talent ! Au fait ça n'a rien à voir mais c'est vrai que j'ai la trouille des poules, quand je vois leurs petits yeux ronds cruels, elles me font vraiment flipper ! Donc pour en revenir à tes sculptures, c'est vraiment génialissime aussi Clairarstiste CASQUETTE A RAS MAIS A RAS DE TERRE pour la beauté de tes créations ! merciii du partage et surtout de nous avoir permis de visiter le site d'Arcange, c'était une belle évasion ! gros bisous et douce semaine sereine et à tout bientôt !! 
avatar
Re: 1er pas dans le métal et la pierre.
Message le 09.08.16 1:27 par Claire Obscur
Vivi, je t'avais répondu, que tu m'avais fait rire avec ton Cas rare, beau jeu de mots !!!!! mais le com a disparu, ou alors je l'ai écris, et pis pas envoyé, ce qui ne serait pas un krare avec moi !!!héhéhé
Epo, oui tu m'as parlé de tes Gugusses, et je les ai jamais vus, tu m'intriques ! et pis les poules moi c'est leur façon de marcher, on dirait des croque morts qui te guettent et qui te disent "si tu y vas pas assez vite, je vais t'aider moi, et pic ! " avec les petits yeux cruels que tu décris...mais en vrai les oiseaux me font tous plus ou moins cet effet, mais les poules c'est pire, ça vient aussi de leur petite tête haut perchée, surtout quand elles n'ont pas beaucoup de plume... herk !!!!
Ravie que tu aies découvert le site D'Arcange. Ce n'était pas qu'un art qu'ange, d'ailleurs. C'était un as d'ange.
avatar
Re: 1er pas dans le métal et la pierre.
Message le 09.08.16 14:28 par Vividecateri
bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce cheers cheers cheers cheers cheers Razz Razz Razz Razz Razz Razz
Re: 1er pas dans le métal et la pierre.
Message  par Contenu sponsorisé
 

1er pas dans le métal et la pierre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Les Mots Z’Arts Voyageurs (Voyagination) :: Du côté Claire Obscur :: Sculptures-
Répondre au sujetSauter vers: