Les Mots Z’Arts Voyageurs (Voyagination)

Forum pour auteurs et artistes
 
 AccueilAccueil  Accueil  Espace Défis Publics  Livre des commentaires (visiteurs)   L'Espace Défi   Espace des auteurs   Articles/Édito/Livres de nos Auteurs  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Joe Lion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tsu



Date d'inscription : 31/01/2017

01052017
MessageJoe Lion

Joe Lion -1-

Joe Lion vivait un vrai calvaire, ça n'avait pas toujours été le cas, mais sa vie d'avant datait de sa plus tendre enfance, les cinq ou six premières années. Il lui en restait quelques souvenirs mais il n'était plus trop certain qu'ils reflétaient la réalité, il les avait sans aucun doute altéré avec l'age mais la trame principale de ce qui lui en restait était malgré tout assez proche de ce qui avait vraiment eu lieu. Et puis un jour, sans savoir ce que cela voulait dire et ce qui lui arrivait réellement, sans qu'aucun événement particulier n'en soit à l'origine, il était devenu ce qu'il était. Joe Lion était un liseur d'âme.

Joe Lion ,n'était pas un liseur d'âme qui vous tient la main et entre en transe pour régler vos problèmes, ni celui qui éteignait la lumière pour faire briller sa boule de cristal. D'ailleurs, qui peut dire s'il était le seul, une anomalie dans le décor. Non, Joe Lion lisait les âme de ceux dont il croisait le regard. Alors, il avait commencé à ne plus regarder les autres, à baisser la tête, à regarder ailleurs. Et bien sûr, son enfance, son adolescence n'avaient pas été ce qu'il aurait souhaité, celle que tout le monde aimerait avoir eu, non, la sienne avait passé tête baissée. Lorsqu'il croisait par accident un regard, car cela lui arriva souvent, il découvrait soit le merveilleux, soit l'horreur, la palette était assez large et assez insupportable.

Si les enfants sont parfois assez impitoyables entres eux, certains événements peuvent parfois être bénéfiques, et celui de Joe Lion avec Dylan Mackintosch, le caïd du collège, lui avait au moins apporté une certaine tranquillité, à compté de ce jour, il ne fût plus embêté, il fût seul, certes , mis au moins il fût peinard. Dylan Mackintosch avait sa cour, il était plus grand, plus âgé que les autres, et il était aussi plus con. Joe n'avait rien à lui envier question carrure, mais était considéré comme un original, et pas dans un sens cool, non, plutôt comme un marginal, pourtant au collège ça aurait dû être un atout. Il avait découvert qu'en portant des lunettes de soleil, çà diminuait son « don », il les enlevait : il lisait les âmes, il les portait : il pouvait comme qui dirait filtrer. Alors un matin, il était arrivé au collège avec sur le nez une paire de lunettes qui lui faisait comme un trait noir barrant son visage.

C'est à la coupure de cours de dix heure, que ça s'était produit. Comme à chaque fois, Joe était allé s'installer sous l'arbre, avait commencé à lire, et Dylan et sa cour s'était approché. La petite bande formait un demi cercle autour de lui, donc impossible d'en réchapper. Joe s'était mis debout, avait ajusté ses lunettes et c'était trouvé nez à nez avec Dylan. Et là, pour le caïd, rien ne s'était passé comme prévu, pour tout dire, pour lui aussi, ce petit moment entres amis allait change sa vie, son statut. Joe l'avait fixé, avait ôté ses lunettes et avait plongé son regard au plus profond de l'âme de Dylan.

- Je sais qui tu es Dylan Mackintosh, je connais ton âme, tes plus terribles et honteux secrets. Es-tu vraiment certain de vouloir continuer cette conversation ?

Il y eut un silence, Dylan se mit à sourire, puis petit à petit, son sourire devint moins franc, et disparu. Il avait senti au plus profond de lui, le regard de Joe. Sa petite troupe sentit le malaise, mais surtout, pût lire la peur dans le regard de leur leader, oui, le statut de Dylan ne serait plus le même.

- On se casse, c'est une merde, dit alors Dylan.

Alors que la bande commençait à s'éloigner et avait tourné le dos à Joe Lion, celui-ci interpella Dylan.

- Hey ! Dylan ? Comment va ton oncle ?

Quand Dylan se retourna, tout le monde put voire ses yeux brouillés, mélange de colère, de désolation, de honte, et plus personne ne s'en prit à Joe à partir de ce jour.

Précédé de sa réputation, des craintes qu'il inspirait, ainsi passèrent ses années de collégien, puis d'étudiant. Joe Lion était l'ombre qui passe, un colosse avec une barre noire à travers le visage.

D.C
Revenir en haut Aller en bas
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Joe Lion :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Joe Lion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mots Z’Arts Voyageurs (Voyagination) :: Espace auteurs :: Nouvelles-
Sauter vers: