Les Mots Z’Arts Voyageurs (Voyagination)

Forum pour auteurs et artistes
 
 AccueilAccueil  Accueil  Espace Défis Publics  Livre des commentaires (visiteurs)   L'Espace Défi   Espace des auteurs   Articles/Édito/Livres de nos Auteurs  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand l'homme connaissait le langage des poissons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tsu



Date d'inscription : 31/01/2017

12042017
MessageQuand l'homme connaissait le langage des poissons

Poisson d'Avril

Quand l'homme connaissait le langage des poissons

Or donc, accompagné de ma flûte, s'il vous en convient
Avec un phrasé, qui j'en suis sûr, facilement se retient
Je vais vous conter nobles gens, à propos des anciens temps
Lorsque soleil, comètes et autres astres n'étaient qu'enfants
Cette ère oubliée, d'il y a bien des lunes
Bien avant que certains ne se parent de plumes
Quand l'homme, alors, connaissait le langage des poissons
Avant que n'arrive l'age maudit de la confusion
Car, s'il est vrai que certaines créatures sont ainsi faites
Il y en avait une parmi toutes, qui souvent levait la tête
Les conciles de toutes les nobles compagnies à l'unisson
Se rassemblèrent, inquiètes, concernant ces petits troublions
Et puisque l'homme est un enfant aventureux et capricieux
Il fût convenu qu'il serait aidé, surveillé du mieux qu'il se peut
Ainsi certaines de ces altesses, avec grâce, s'envolèrent
Pour surveiller le fripon, comme il se doit, dans les airs
Les princes, maîtres des mers, aux précieuses nageoires
Avaient convenu, eux, de ne point monter sur un perchoir
Il en fallu aussi, pour ramper, et bientôt marcher sur les terres
Pour coller au plus près, les gesticulations des insolents petits frères
Entendez bien , gentes Dames, gentes Damoiselles
Qu'il vous sied, cependant, de me verser cet hydromel
Qu'il fallu que l'homme en quête d'émancipation
Oublia peu à peu, qui l'eut cru, le langage des poissons
Et pour les générations, ignorantes, qui allaient venir
La source commune du langage en vint à se tarir
Les grandes et nobles familles océaniques
Qui avaient gardé, soyez en sûr, une âme nostalgique
Décidèrent que les polissons, même, égarés le valaient bien
Allaient bien, un jour, s'asseoir à nouveau à la table du festin
Il suffisait juste, de petites farces pour qu'ils se souviennent
D'une petite taquinerie dans leur âme bohémienne
Mais, je vous parle, noble compagnie, d'un temps
Entendez, celui où l'homme redevenu enfant
Ne s'approchait même plus du marécage
Et, multiplia,on ne sait comment, ses propres langages
Oh ! Je vous vois, pour certaines, verser une larmes
Devrais-je regretter d'avoir conté ce drame ?
Les sages poissons décidèrent d'être taquins
Et quand, chaque année, le premier jour d'Avril vint
Ils nous firent de petites faces, pour nous faire sourire
Souhaitant voire dans nos yeux la lueur d'un souvenir
Celui, noble assemblée, des tous premiers ages
Lorsqu'hommes et poissons parlaient le même langage
Et si comme je le souhaite mon récit vous a plu
Je vous ferai, en toute modestie, l'aumône de quelques écus

D.C
Revenir en haut Aller en bas
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Quand l'homme connaissait le langage des poissons :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Quand l'homme connaissait le langage des poissons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mots Z’Arts Voyageurs (Voyagination) :: Espace auteurs :: Contes/ fables-
Sauter vers: