Les Mots Z’Arts Voyageurs (Voyagination)

Forum pour auteurs et artistes
 
 AccueilAccueil  Accueil  Espace Défis Publics  Livre des commentaires (visiteurs)   L'Espace Défi   Espace des auteurs   Articles/Édito/Livres de nos Auteurs  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La quête du sens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



14022016
MessageLa quête du sens

Ils regardent la télé, l'heure des infos c'est sacré. Mélanie admire le présentateur, il garde toujours un sourire lumineux même quand il annonce une catastrophe. Elle commence à bâiller avec les scores des rencontres sportives, et rêvasse devant les séquences météo et circulation. Alors, Sébastien l'enveloppe de son bras protecteur, et elle oublie l'écran. Lui, il se sait un tantinet parano, alors il évite de s'identifier à toutes les victimes de vol, de violence, de disparition, de chantage, de meurtre… Il trouve que vivre est de plus en plus dangereux. Les pesticides et la pollution provoquent des cancers, la pauvreté et la précarité engendrent des émeutes, les catastrophes naturelles se multiplient, les armes à feu fascinent et s'acquièrent facilement, mais il revient à sa réalité, son confort, son canapé cuir, sa tendre épouse, et sa princesse Léa qui dort dans son petit lit.
Il s'est assoupi en pensant « demain il fera jour », mais il se réveille dans une obscurité totale et inhabituelle. Il est allongé par terre, sur un sol froid. Il étend le bras pour toucher Mélanie, il murmure « tu dors ? » et il comprend qu'il est seul. Ses yeux sont ouverts mais il ne discerne rien. Il se lève lentement, écarte les bras, avance par petits pas. Il se croyait dans une pièce minuscule mais il avance encore et ne touche pas le plafond. Il ne reconnaît pas ses vêtements, il doit être dans un hôpital, avec un ensemble large en coton, une sorte de pyjama. Il frissonne, un peu de froid, un peu d'inquiétude. Il s'arrête, il écoute, mais seul le silence lui répond. Il parle sans crier, « Y a quelqu'un ? » et un peu plus fort « Qui est là ? » et très fort cette fois « Où je suis ? ». Il crie « Je suis où ? Allumez la lumière et répondez-moi ! ».
Il a dû faire une cinquantaine de pas. Le noir, le silence. Il fait demi tour pour retrouver sa place initiale. Il se souvient qu'il dormait par terre. Il n'a pas de repère. Il se laisse tomber, prend sa tête entre ses mains et réfléchit en chassant l'émotion et la fébrilité qui l'envahissent.
Il se souvient… la télé… Mélanie… le journal de Canal… les infos… trop de malheurs… il s'est endormi sur le canapé, il en est convaincu, mais il n'a plus de souvenir ensuite. Alors, il rêve ?
Il ne sait pas, il n'est sûr de rien, mais il a peur, peur pour lui et peur pour ses deux fées abandonnées à la maison. Se ressaisir, trouver des forces, du courage, des idées. Il se lève à nouveau, se retourne pour avancer dans une autre direction, continuer d'inspecter ces lieux invisibles. A peine a-t-il fait quelques pas qu'il trébuche sur un obstacle à terre. Il se baisse, ses mains hésitent sur le sol cimenté et s'arrêtent sur une poignée qu'il tire, qu'il secoue, qu'il essaie de vriller. Il doit lutter contre son excitation pour examiner du bout des doigts le mécanisme. Il réussit à faire pivoter la poignée tout en appuyant sur un support en bois qui s'incline subitement, ouvrant une trappe et un escalier escamotable. Il décide vite de descendre examiner les lieux du dessous. Une lueur rassurante le guide et l'accueille. Ce nouvel espace est plus confortable, le sol est parqueté, des portes se succèdent le long d'un couloir, quelques sièges semblent confirmer une présence humaine. Sébastien continue sa visite, ouvre une première porte qui donne sur des toilettes. Il s'y installe un instant, et en profite aussi pour se rincer le visage, les cheveux et les mains. Cet intermède lui redonne un peu d'espoir et d'énergie. Il poursuit et aperçoit alors un écriteau « L'Autre Dimension – couloir de gauche – retour non garanti ». Il est seul, désespérément seul. Cette indication l'inquiète. Doit-il progresser au risque de ne jamais revenir ? Est-il attendu au fond de ce couloir ? Aura-t-il des épreuves à accomplir, des renseignements à fournir, ou même de l'argent ? Ou bien se perdra-t-il dans un dédale de corridors modernes ? Il crie à nouveau « Qui est là ? Répondez ! A l'aide ! ». Mais il n'entend que le léger écho de sa voix. Il n'a pas le choix, il faut qu'il trouve une issue. Il suit un long couloir étroit, de moins en moins éclairé, de plus en plus froid. Il craint de revenir à son point de départ. Enfin, une porte entrouverte semble lui montrer le chemin. Cette fois, il n'hésite pas, il pousse la porte et entend une voix qui l'invite. Il traverse la première pièce et arrive devant une sorte de tribunal. Trois personnes sont installées dans des fauteuils cossus, sur une estrade, devant un bureau imposant, en bois travaillé. Les murs sont recouverts de tentures et de tableaux, où la couleur rouge domine. Il est impressionné, il reste là, immobile, les yeux écarquillés, la respiration interrompue par un cri étouffé. Le personnage central lui fait signe de se rapprocher, et il obéit. 
- Je vous félicite. Vous avez réussi à rejoindre l'Autre Dimension. Vous êtes bouleversé et déçu par votre monde. Vous ne supportez plus les injustices et le malheur des hommes mais vous vous sentez impuissant devant les guerres, les violences, et tous les affronts que subit votre Terre. Nous avons entendu votre appel, votre souffrance non résignée. C'est pourquoi vous êtes parmi nous. Dans votre parcours, vous venez de faire preuve de courage, de curiosité, de réflexion, de persévérance, et de confiance. Ces qualités sont nécessaires pour mener votre combat pour la paix et pour la justice.
- Merci, mais...
- Je ne vous ai pas encore donné la parole. Vous êtes impatient, méfiez-vous, le sang-froid est aussi un atout très utile. Ne soyez pas inquiet, vous retournerez dans votre monde. Mais avant cela, nous allons vous fixer un premier objectif à atteindre et une deuxième rencontre pour vous permettre de vous exprimer, et de nous expliquer comment vous avez atteint votre objectif. L'échec n'est pas envisagé chez nous. Pour vous aider, nous allons déployer notre sixième sens dans votre regard et dans votre conscience. Ce n'est pas douloureux. Ce nouveau sens sera pour vous une boussole et un baromètre, pour vous guider à tout moment, pour vous inspirer. Voici le moment de vous indiquer votre objectif : Imposez le drapeau de la paix ! Revenez nous voir dans un mois à la même heure. Maintenant, vous allez quitter ces lieux. Pendant votre retour dans le long couloir, notre sixième sens s'installera en vous et ainsi vous n'aurez aucune difficulté pour parvenir chez vous. Bon courage, Sébastien et merci de votre visite. 
Les trois personnages, hommes ou femmes, ou humanoïdes, se lèvent en même temps et sortent prestement par une petite porte qu'il n'avait pas remarquée. Le voici donc à nouveau seul, inquiet, abasourdi. Il ne comprend pas pourquoi il a été désigné, comment il est parvenu dans cet espace légendaire, les risques qu'il prend, les consignes qui lui sont imposées. Il retrouve le fameux couloir et s'avance sans empressement. Il redoute ce nouveau sens malgré les propos rassurants du chef de l'Autre Dimension. Il voit enfin le bout du couloir, il n'a rien ressenti, pas même une présence, un souffle, un courant qui l'aurait traversé... Il refait le chemin en sens inverse sans le moindre souci. Rapidement, il ouvre une porte familière derrière laquelle Mélanie chante une comptine à Léa.
- Tiens, voilà Papa ! Tu en as mis du temps ! On a cru que tu t'étais perdu, hein ma chérie ?
Il bredouille, il avance, il sourit. Il est tellement heureux de retrouver sa famille, sa maison. Il pressent que sa mission doit rester secrète, alors il va profiter de l'instant présent. Il embrasse avec fougue Mélanie et câline avec tendresse Léa. Il ne saura pas expliquer ce qu'il vient de vivre : Il doit sauver le monde ? Il est certain de bien faire rire ses proches s'il leur annonce ça ! Et pourtant il est engagé, il doit retourner dans l'Autre Dimension  dans un mois, pour expliquer comment il aura réussi à imposer le drapeau de la paix... , mais à qui ? L'objectif ne le précise pas... et comment retrouvera-t-il le long couloir... Il est soudain sceptique, et puis déçu. Il a certainement rêvé, aucune force extérieure ne l'a désigné comme le sauveur du monde, l'Autre Dimension n'existe pas, il est un être ordinaire qui vit dans un monde ordinaire. Léa lui apporte une feuille et ses crayons de couleur, avec un immense sourire en plus. Il trace un grand rond, Léa est subjuguée ! Il dessine des cœurs, elle applaudit, une petite maison, elle le regarde, elle l'approuve, elle l'encourage, elle ajoute même une fenêtre ouverte sur le monde. Alors, il comprend... 
Revenir en haut Aller en bas
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

La quête du sens :: Commentaires

avatar
Re: La quête du sens
Message le 15.02.16 18:23 par EPONINE52
Very Happy Smile Quelle histoire menée avec brio ! Bon j'sais que tu vas dire aussi que je radote parce que je te dis tout le temps ça mais c'est vrai de vrai et je pense toujours ce que je dis et vice-versa ! J'ai été embarquée dans ton univers dès les premières lignes ! en plus, tu as le don d'entretenir le suspense alors j'ai hâte de connaître la suite Lala parce que tu peux pas nous laisser comme ça, ce serait cruel !! C'est aussi un très beau conte philosophique qui pose des questions essentielles ! J'me suis délectée et cours le poster sur le SG !! Foi d'Epo BONNET A RAS DE TERRE !! On va te faire entrer dans le club des Corneilles comme notre rôle est de sauver le monde aussi ! tu nous seras d'un grand secours ! encore bravooooo ! gros bisous et douce soirée loin de ce monde écervelé ! à bientôt !!  geek jocolor I love you
Re: La quête du sens
Message le 15.02.16 21:04 par Invité
Bonjour Epo,
Merci pour ta lecture et pour tes commentaires toujours aussi bienveillants.
Mais je n'ai pas prévu de suite, oui je laisse le lecteur choisir la sienne, rêve ou réalité, fantasy ou vie quotidienne, destin exceptionnel ou pacifiste au foyer...
Très bonne soirée et à bientôt.  Very Happy Sleep
avatar
Re: La quête du sens
Message le 16.02.16 2:29 par Claire Obscur
Hîîîîîî mais oui, mais non ! il a compris quoi ? Comment ça pas de suite ? Bon tu as un mois pour réfléchir comment il va arriver à imposer le drapeau de la paix... Trouve un truc.. t'es obligée ! Idea Idea Idea OBLIGEE ! Sinon j'avance le rendez-vous ou alors je passe par la fenêtre et je donne le drapeau à Léa, et c'est elle qui devra accomplir ta mission ! tu lui ferais pas ça, si ?  affraid
Bravo, tu m'as bien embarquée... heu et je comprends que tu fasses pas de suite... c'est un piège !!! Bisous Merci Lala !
avatar
Re: La quête du sens
Message le 18.02.16 9:00 par Sortilège
lala a écrit:
Bonjour Epo,
Merci pour ta lecture et pour tes commentaires toujours aussi bienveillants.
Mais je n'ai pas prévu de suite, oui je laisse le lecteur choisir la sienne, rêve ou réalité, fantasy ou vie quotidienne, destin exceptionnel ou pacifiste au foyer...
Très bonne soirée et à bientôt.  Very Happy Sleep
d'accord alors j'ai choisi, il a son drapeau et une famille, c'est déjà un monde en soi.
Re: La quête du sens
Message le 18.02.16 9:21 par Invité
Bonjour Sortilège et merci d'être passée par là !
Je suis d'accord ! Chacun a un monde à aimer, à gérer, à entretenir, à améliorer. Une source de plaisirs, de réflexions, de satisfactions. En avoir conscience et s'en inspirer.
Sur le plan strictement littéraire, mon histoire manque cruellement d'ambition, je m'en rends compte !
Très bonne journée !
Very Happy
avatar
Re: La quête du sens
Message le 18.02.16 18:35 par EPONINE52
Sortilège a écrit:

d'accord alors j'ai choisi, il a son drapeau et une famille, c'est déjà un monde en soi.
Ben oui après tout pourquoi pas ! Ainsi tu laisses la porte ouverte à l'imaginaire de chacun et c'est très bien aussi !! gros bisous et douce soirée loin de ce monde écervelé ! A bientôt !!  Very Happy I love you I love you geek
Re: La quête du sens
Message  par Contenu sponsorisé
 

La quête du sens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mots Z’Arts Voyageurs (Voyagination) :: Espace auteurs :: Nouvelles-
Sauter vers: