Les Mots Z’Arts Voyageurs (Voyagination)

Forum pour auteurs et artistes
 
 AccueilAccueil  Accueil  Espace Défis Publics  Livre des commentaires (visiteurs)   L'Espace Défi   Espace des auteurs   Articles/Édito/Livres de nos Auteurs  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 maux vais à vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nessim



Date d'inscription : 21/01/2016

13102016
Messagemaux vais à vie




 
T’es qu’à moi destinée, c’est cela que je me dis
Et c’est chacun la sienne. Vois-tu j’ai réfléchi…
Ecoute,
Je suis venu te dire un dernier au revoir
Ou plus sûrement l’adieu, c’est décidé je pars
Je sais c’est étonnant on ne le voit pas venir
L’autre quand on l’entend, dire qu’il va partir
J’ai assez attendu un peu de paix, du silence,
Des moments harmonieux en pause où l’on est bien
Dans un temps mélodieux en écoute connivence…
J’ai laissé tourner l’heure, été patient pour rien
Pour rien
Je crois que tu m’auras toujours mal aimé,
Ou bien de ces amours qui se nourrissent du mal.
Tu es de ces femmes-là qui aiment à tourmenter
Passant de la caresse aux coups avec régal
Je tombe de fatigue à ta nuit sans réveil
C’est le trop plein du vide qui m’attire en spirale.
Tirer sa révérence n’est pas dans la morale
Mais la morale des autres me pousse dans le sommeil.
Le chien
Est levé, le métal a sonné au coup de pouce
L’arme de poing a le doigt pointé sur mon destin
C’est cause à toi, tu sais, si tu étais plus douce
J’aurais juste attendu que tu me laisses en chemin.
Mon index est léger, caressant la gâchette
La trace du dernier geste signera en douceur
Je sais ta sœur jumelle toute prête qui me guette
Elle n’est pas comme toi elle pointe pile à l’heure.
Un moment,
Je me suis demandé ce que j’allais faire de toi
Comme si tu m’étais libre comme si j’avais le choix
La question ne se pose plus maintenant je sais quoi
Je vais te faire taire pour une bonne fois
D’ailleurs c’est bien de toi cette petite différence
Entre les soli’d’aires et puis les soli’t’aires?
Qui diffère de si peu entre-aide d’indifférence
A une lettre près le silence nous enterre
La poudre
Tu la connais, bien sûr, pour la jeter aux yeux
Tu fuis le son de la balle ta scène est de théâtre
Tu fais porter les masques et distribue le jeu
Et ce ne sont pas des cartes que tu fais abattre
On t‘adule on t‘épouse on te quitte, on te perd,
On ne te remplace pas sans pouvoir faire sans toi
Et le plus ironique c’est qu’on oublie tout ça
On oublie que tes vers nous attendent sous terre
Sans plus de masque
J’ai le geste tout prêt à me brûler la cervelle
Y faire une oubliette de tous tes mauvais tours
Mais, … finir dans tes douves pour me faire la belle
Serait finalement te donner preuve d’amour !
Alors c’est plutôt toi que je m’en vais brûler
Ranger le revolver les idées noires et tout
Et que tu m’aimes ou pas j’en n’ai rien à penser
Je vais traquer ton goût, le mordre des deux bouts
J’te prends en main
J’ai failli y passer, fallait que je passe par là
A présent y’a plus d’arme qui me pointe du doigt
Ce n’est même pas la peine de me tendre les bras
Je vais te sauter dessus que tu le veuilles ou pas
J’irai chercher en tout ce qui est beau à voir
Trouver à me goinfrer de complices plaisirs
Je vais donner, prendre, vider toutes tes armoires
Installer la brocante de ce qui doit mourir
D’avant
Des amours des amis des femmes des enfants
Des connus inconnus des absents des passants
Plus chercher à comprendre cicatriser seulement
Te changer en une autre m’inventer tout devant
Avec plus d’insouciance et même pourquoi pas
Rappeler de l’enfance cette grande envie de toi
Alors, la vie, 
c’est pas aujourd’hui qu’on se séparera
c’est moi qui déciderai le jour où ça se fera 
En fin...
Entre nous…
C’est ce que tu leur diras…


Dernière édition par nessim le 13.10.16 15:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

maux vais à vie :: Commentaires

avatar
Re: maux vais à vie
Message le 13.10.16 13:58 par Claire Obscur
J'ai tout lu d'une traite, le rythme est enlevé, il ne laisse aucun répit. c'est donc bien mené... Et tu mènes si bien ton jeu que cette confusion entre femme et vie ne s'est découverte (en tout cas pour moi) qu'à la fin... et encore, le doute subsiste. Cependant à un moment donné quand tu poses la question "  Je me suis demandé ce que j’allais faire de toi" Je me suis dit "houlala la visée de l'arme va changer de direction" Ce qui fait que j'ai cru qu'il s'agissait vraiment d'une femme et que couic, elle allait y passer. Mais non, tu développes ce côté ambigu avec maestria
et la fin est magistrale... avec la vie, la femme qui demeure en toile de fond et la mort qui se confondent, le poème est tout en force.Héhéhéhé du Nessim quoi !


Dernière édition par Claire Obscur le 18.10.16 19:49, édité 1 fois
avatar
Re: maux vais à vie
Message le 13.10.16 19:05 par Vividecateri
ouf... c'est tout ce que je peux écrire... Kissous
Re: maux vais à vie
Message le 13.10.16 20:46 par nessim
Claire Obscur


à te lire je me demande si ce n'est pas la vie que l'homme cherche en la femme, il y a de ça, La Femme avec majuscule. J'ai eu du mal à traduire cette ambiguité de la vie qui passe comme une femme, et de la position de celui qui va jusqu'à vouloir la quitter et qui au dernier moment décide de prendre le dessus, d'en voir les meilleurs atours, il y a du rapport de couple la dedans :-) Merci Sylvie
Re: maux vais à vie
Message le 13.10.16 20:49 par nessim
Vividecateri
tu me fais rire Vivi surtout que l'anagramme de "ouf" c'est fou (et en verlan c'est le mot!)!
merci :-)
avatar
Re: maux vais à vie
Message le 18.10.16 15:39 par EPONINE52
Enocre une fois et j'm'en fiche de faire la rabâcheuse, mais j'suis époustouflée par la richesse, (tant le fond que la forme) de ta poésie, j'ai été carrément bluffée par cette ambiguïté avec laquelle tu joues si bien tout au long de tes vers ! et ce parallèle avec la femme et la vie est très pertinent je trouve, tu le démontres bien ! Vraiment génial !! C'est du très grand Nessim ! J'trouve pas les mots pour te dire que j'adoooore la façon dont tu construis un poème, j'ai l'impression que tu décortiques chaque mot afin qu'il soit bien à sa place et sûre que tu les remanies souvent, jusqu'à ce que tu sois pleinement satisfait !!  je trouve que ta poésie est complète, j'sais pas si tu vois ce que j'veux dire mais lorsque tu écris tu vas jusqu'à l'essence même des mots !! C'est vrai, Georges a raison, les mots sont difficiles parfois à trouver pour exprimer ce qu'on ressent ! j'adoooooooooore tout ! Foi d'Epo CASQUETTE A RAS DE TERRE Nessim ! j'ai dit que j'faisais un petit break Facebook mais que je continuerais à partager mes écrits préférés alors inutile de te dire que je le poste illico presto sur ma page pour en faire profiter les amis ! Car c'est une belle leçon de vie que l'on ne peut avoir, je crois, qu'après avoir reçu des grandes baffes de celle-ci, on ressort cabossé mais forcément grandi ! merciiiii ! j'arrête car j'serais intarissable ! bisous et douce journée loin de ce monde enténébré ! A bientôt !  flower geek king jocolor cheers cheers
Re: maux vais à vie
Message le 19.10.16 20:16 par nessim
EPONINE52

tu sais j'écris un premier jet presque en écriture automatique, après je repasse, je demande avis, et je repasse :-) c'est un énorme avantage par rapport à la peinture, la toile sature et ne permet plus les retouches, le texte est en permanence ouvert, pour le lecteur dans les sens et pour l'auteur dans la précision des sens et des formes:-) en passant je ne sais pas pourquoi la mort et la vie sont féminin, dans le sens commun...et a force de rouler tous les "véhicules" en ressortent cabossés:-) merci Christine, bises
Re: maux vais à vie
Message le 20.10.16 8:15 par Dodo
On attend avec impatience tout au long du texte de voir ce dont il s'agit, suspens garanti. Comparer la vie à une femme peu aimante :
(Je crois que tu m’auras toujours mal aimé,
Ou bien de ces amours qui se nourrissent du mal.
Tu es de ces femmes-là qui aiment à tourmenter
Passant de la caresse aux coups avec régal
Je tombe de fatigue à ta nuit sans réveil)
est bien joué. Beaucoup d'image et de jeux de mots, c'est un texte drôlement bien écrit car il mérite plusieurs lectures pour en apprécier toutes les subtilités. Bref, je suis totalement fan! Merci
Re: maux vais à vie
Message le 22.10.16 20:31 par nessim
Dodo

j'ai eu du mal avec cette ambiguité, tellement, pour moi la projection de la vie en femme est facile, en fait il manque un troisième genre qui pourrait qualifier ces extrémités de la vie à la mort, merci Dodo
Re: maux vais à vie
Message  par Contenu sponsorisé
 

maux vais à vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mots Z’Arts Voyageurs (Voyagination) :: Espace auteurs :: Poèmes-
Sauter vers: