Les Mots Z’Arts Voyageurs (Voyagination)

Forum pour auteurs et artistes
 
 AccueilAccueil  Accueil  Espace Défis Publics  Livre des commentaires (visiteurs)   L'Espace Défi   Espace des auteurs   Articles/Édito/Livres de nos Auteurs  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Les pieds qui volent 1/2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Claire Obscur
Admin
Admin
avatar

Date d'inscription : 10/01/2016

MessageSujet: Les pieds qui volent 1/2   03.08.16 2:04


     Composition à l'ordinateur à partir de cette gravure        




Elle pédalait en chantant. De tout temps, de tout âge, d'aussi loin que l'on se souvienne, elle avait toujours pédalé. Petite, il n’était pas rare de la voir activer ses deux jambes, les joues en feu, on la voyait le matin très tôt avant l’école, elle rendait visite à la campagne, et chantait avec les oiseaux. On la voyait ensuite jusqu’à ce que la cloche sonne, assise sur son engin collé contre le mur de la cour, les pieds toujours sur les pédales, et lorsqu’elle devait rentrer en classe, c’était un crève cœur de la voir jeter un regard déchiré à son trésor. Ensuite tard, après les leçons qu’elle faisait à côté de sa merveille, elle passait dans le village, le traversait comme une fusée, debout sur ses pédales, parfois arque boutée, les bras pliés sur le guidon, elle ne regardait personne, mais elle chantait, le rouge toujours aux joues… et elle était si jolie. Comme elle avait dit bonjour à la campagne le matin elle lui souhaitait bonne nuit le soir. Jamais, pas une fois elle n’avait manqué de le faire. 
 
 Elle pédalait petite, elle pédalait adolescente, elle pédalait encore, quand elle était devenue orpheline, elle avait pédalé, à pleins poumons, de tous ses doigts de pieds, de tous ses muscles, avant le drame, pour aller chercher le docteur, et puis pendant pour aller chercher de l'aide, et puis après pour s'occuper toute seule des funérailles, et puis elle avait pédalé pour ses frères et sœurs, elle avait pédalé pour aller aux rendez vous de ses galants, et elle avait pédalé pour aller mettre au monde, et chaque fois qu'elle pédalait, elle chantait.
 
Elle oubliait tout, ses espoirs déçus, ses chagrins, ses amours perdus, sa douleur, son désespoir. Elle pédalait et le monde renaissait, elle pédalait et elle était une "nouveau-né", ignorante des malheurs, neuve dans le monde des humains, naïve et pure. Quand elle redescendait de sa bicyclette, elle la rangeait dans la remise, avec soin, n'ayant cesse de prendre garde à la heurter. Elle l'essuyait comme on essuie un bébé. Elle vérifiait les freins, la chaîne, les pneus, les rayons, graissait la selle en cuir et caresser les phares et puis, tendrement, elle la posait contre le mur et la recouvrait d'une grande couverture.
Elle chantait en pédalant, toujours. Les gens du village, en la voyant hochait la tête. Nul n'aurait songé à se moquer. Quand elle était petite, quand personne ne se doutait encore de la vie qu'elle allait avoir, tout le monde la regardait passer, les joues toutes roses, et elle donnait envie de vivre et d'être heureux. Plus tard quand le malheur qui avait déjà commencé de sillonner sa vie avait frappé méchamment à ses 15 ans, ils s'étaient réjouis de voir qu'en pédalant elle retrouvait son sourire et que cette foutue bicyclette qui semblait avoir grandi avec elle était son baume.
Maintenant elle passait dans le village, à fond la caisse, et elle riait en criant, je vole, je vole, et parfois elle écartait ses bras à l'horizontal (quand ses jambes ne les imitaient pas), tout en roulant et en frôlant les trottoirs et ses consœurs avaient le cœur chaviré, par crainte de la voir tomber et qu'un nouveau malheur ne s'abatte sur elle. C'est que voyez vous… elles avaient toutes soixante ans, elles étaient toutes allées à l'école avec elle, elles avaient essuyé les mêmes bancs de classe, et puis elles s’étaient mariés pour la plupart, avaient eu des enfants, des bonheurs et des malheurs aussi… et puis elles avaient pris des rides, des cheveux blancs… et parfois pas plus de sagesse…seulement une apparence raisonnable qui leur donnait  un air sage… et toutes ces dames là, lorsqu’elles utilisaient leur bicyclette parce qu’elle était encore d’usage dans ce village, roulaient avec la prudence de leurs vieux os, de leurs muscles diminués et surtout de la crainte dictée par un cerveau fatigué. Aussi quand elles la voyaient rouler, cheveux aux vent, le visage offert à l’univers et les joues presque toujours aussi roses qu’à son jeune âge, elles tremblaient aussi pour elle, mais personne ne l'empêchait, personne n'essayait de la raisonner, comment aurait t'on pu l'empêcher de voler ?



à suivre

extrait de mon premier tome "je reste...ou je pars ? de la série Clair-Obscur, et posté sur Ipagination fin 2014

_________________
Écrit par Claire Obscur     Tous droits réservés ©️


Vous inscrire, participer aux défis, écrire, commenter, c'est ici
Commenter sans vous enregistrer c'est ici
En bref pour tous ! But de La Vie : naître pour mourir. Zut, vous ne saviez pas ? J'ai bien dit "but de La Vie", pas " de ma vie"       


Dernière édition par Claire Obscur le 03.08.16 3:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagination.forumactif.org
Vividecateri

avatar

Date d'inscription : 22/01/2016

MessageSujet: Re: Les pieds qui volent 1/2   18.08.16 17:38

J'aime beaucoup... Il y a un peu de notre Lulu? Ou de Vivi un et deux.... celle de ta jeunesse sur notre "tornado.".. KIssous

_________________
Vivi: Texte protégé.
Revenir en haut Aller en bas
Claire Obscur
Admin
Admin
avatar

Date d'inscription : 10/01/2016

MessageSujet: Re: Les pieds qui volent 1/2   26.08.16 17:27

bounce bounce bounce bounce bounce bounce :bounce:une Lulu qui aurait vieilli et une Vivi "1 et 2 " fofolles et qui ne vieillissent par !

_________________
Écrit par Claire Obscur     Tous droits réservés ©️


Vous inscrire, participer aux défis, écrire, commenter, c'est ici
Commenter sans vous enregistrer c'est ici
En bref pour tous ! But de La Vie : naître pour mourir. Zut, vous ne saviez pas ? J'ai bien dit "but de La Vie", pas " de ma vie"       
Revenir en haut Aller en bas
http://voyagination.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les pieds qui volent 1/2   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les pieds qui volent 1/2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Les Mots Z’Arts Voyageurs (Voyagination) :: Du côté Claire Obscur :: Extraits de mes livres-
Répondre au sujetSauter vers: