Les Mots Z’Arts Voyageurs (Voyagination)

Forum pour auteurs et artistes
 
 AccueilAccueil  Accueil  Espace Défis Publics  Livre des commentaires (visiteurs)   L'Espace Défi   Espace des auteurs   Articles/Édito/Livres de nos Auteurs  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comme un point sur un i

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



28052016
MessageComme un point sur un i

Comme un point sur un i
 
La main se lève pour placer sur le i un point, c‘est tout… tout petit.
Le regard interrogateur remonte sur la fine ligne droite érigée dans l’espace.
La confiance se lit dans ce doigt qui appose, dans ces yeux  qui questionnent.
L’espoir est-il vain ?
Suspendue, la main hésite.
Eperdu, le regard se voile.
Comment ce point essentiel peut-il faire l’objet de tant d’incertitude ?
Un point, c’est franc, d’ordinaire on le plaque sans l’ombre d’une hésitation.
Oui… mais là, ce n’est pas n’importe quel point, surtout pas le final.
Il est indispensable dans ce mot.
Sans espoir, comment exister ?
Journées sans buts, à errer…
Courbé vers la terre, oui, pour espérer un blé aussi blond que l’enfant né,
Ses boucles dorées ondulant sous le vent, relevant fièrement leurs épis,
Redressant la tête pour remercier le ciel de tant de prières… exaucées.   
Pour chaque lendemain.
La question se pose encore.
Et encore… sans fin.
« Le petit train commandé sera-t-il sous le sapin », dis, et « La panoplie de poupée » ?
« Aurai-je un vingt en maths, un quinze en dissertation, un douze en chimie » ?
« Ce patron va-t-il m’embaucher, m’augmenter, me propulser au sommet »?
Le regard s’allume, brille.
Papillonne à droite, à gauche.
Quête un assentiment.
Ah l’espoir ! Le grand point d’interrogation, point qui se pose en contrebas du i.
Mais le propulse quand le cœur s’emballe, au bout du chemin, il est là, parfois.
Quelquefois non, mais comme la source, il rejaillit, il fait des bonds, il sourde.
Il nous maintient en vie.
Ce mot est un tout.
Qui résume chaque instant.
Celui du jeune homme qui se gourmande « Va-t-elle répondre à mon baiser » ?
De la jeune fille énamourée qui songe « Quand me demandera-t-il de l’épouser » ?
Ces espoirs réalisés amènent d’autres souhaits « Ce sera un garçon, une fille » ?
Toujours en attente.
Des fois, on ne sait de quoi.
D’une surprise, l’inattendu !
Au tournant d’une rue, alors qu’il était au plus bas, il renaît d’une rencontre.
Le cœur palpite à nouveau, un étincelle éclaire le regard, « J’y croyais plus ! »
Le quotidien est remis en question, d’autres espoirs se greffent sur un… seul.
Et tout recommence.
Et continue ?
Qui sait jusqu’où ?
Au bout ! La route est longue et jalonnée d’espoirs tant qu’il reste un souffle.
Le dernier mettra le point ultime à ces attentes qui nous poursuivent sans cesse dans le questionnement du « ne pas souffrir », de partir dans la quiétude, en paix, et se demander avec le dernier espoir  « Que vais-je trouver de l’autre côté ? Qui vais-je retrouver ? Tous ceux qui sont déjà partis dans ce tunnel plein de lumière vive ?
Mais en attendant.
La route est longue.
Et sans espoir on tombe.
Le leitmotiv dans cette société de consommation est de caresser l’espoir de posséder.
Une voiture, les dernières technologies encore et toujours, possessions qui appellent, interpellent… Un pincement au cœur, l’estomac noué, l’espoir donne des sensations corporelles, c’est un moteur puissant.
Il ne doit pas caler.
C’est comme un charme.
Une potion magique.
L’espoir est comme un murmure à l’oreille, il rend l’âme plus légère et fait accepter la vie. Il fait implorer le ciel, étreint le cœur qui se serre dans l’émoi, rend heureux. « Va-t-il guérir, va-t-elle sortir du coma » ?
Dans ce pays, les habitants ont soif, la terre est exsangue « Si seulement il pouvait pleuvoir ».
Les yeux sont braqués vers les nuages qui s’amoncellent. Pourquoi pense-t-on que l’espoir est toujours au-dessus de notre tête et l’oblige à se lever vers le firmament, comme s’il avait toutes les réponses, comme s’il détenait la clé de tous nos espoirs, comme s’il suffisait de demander à un Dieu quelconque de satisfaire nos prières, de combler tous nos besoins aussi bien sentimentaux que matériels ?  Cet espoir qui nous rive l’œil dans les galaxies. Il est comme un vœu lorsqu’une étoile filante illumine la nuit, puis deux, trois…
L’espoir est comme un feu, il faut souffler sur les braises pour le raviver, l’entretenir, le nourrir. Si la flamme vacille, elle ne doit en aucun cas s’éteindre.
L’espoir est comme une belle fleur qui s’épanouit et dégage un parfum subtil qui nous fait fermer les yeux en relevant le menton, étire un sourire sur nos lèvres. L’espoir est comme le vent qui disperse le pollen pour ensemencer, c’est l’oiseau qui chante quand le soleil se lève, perché là-haut sur la branche, nous levons la tête pour l’apercevoir, l’espoir c’est un air de musique, le babil d’un bébé.
Et si on lâchait prise quelque temps, si on mettait momentanément de côté nos petits espoirs pour en embrasser un plus grand. Imaginons, toute l’humanité unie dans le même espoir… Celui de voir tous les enfants de la terre manger à leur faim, ne plus être exploités, accéder aux soins, à l’éducation… Les regarder jouer, grandir dans la sérénité… Imaginons voir les hommes ne plus s’entretuer, jeter les armes, cesser les guerres… Un trompe la mort en somme… Imaginons la planète propre, sans pollution aucune, respirer l’air pur, manger des produits naturels… Supposons que l’argent, source de rivalités, qui altère les relations même dans les familles, n’existe plus !
Imaginons que l’amour supplante la haine et nous fasse aimer les uns les autres.
Un avenir meilleur.
Se dessine dans cet espoir.
Premiers balbutiements.
L’effet papillon se communique, il fait boule de neige, se répand sur le globe, enfin ! 
Un nouvel espoir est né…
C’est beau d’espérer.
Mais ce n’est pas suffisant.
Il me semble… Il faut l’aider l’espoir pour qu’il se concrétise. Souhaiter ne suffit pas. Faire un vœu non plus, ce serait trop facile. Attendre qu’il nous tombe du ciel, non plus ! Il faut le faire grandir l’espoir, car au début, il est mince. On se doit d’agir pour cela, tous les jours ! Si on commençait par un sourire porteur d’espoir, distribué à chaque passant pour redonner espoir à ceux qui sont malheureux ou à des gens qui n’en ont plus et puis, et puis… recommencer, et puis…  Il y a tant à faire !
Demain sera-t-il un jour meilleur ?
Oui, si l’espoir est en nous.
Haut les cœurs toutes et tous ensemble !
L’espoir tient chaud, un proverbe russe ne dit-il pas « Au royaume de l’espoir, il n’y a pas d’hiver » La tête levée, la main tendue, les yeux remplis d’amour… Le corps tout entier se dresse vers l’espoir comme ce point sur un i.
Il faut garder espoir, toujours, l’entretenir, le protéger… Les jeux ne sont pas faits.
Car, il n’y a aucun doute, avec lui tout devient enfin possible.
Revenir en haut Aller en bas
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Comme un point sur un i :: Commentaires

avatar
Re: Comme un point sur un i
Message le 28.05.16 19:14 par EPONINE52
J'suis drôlement contente de commencer et finir par ton texte car il est tout simplement superbissime !! Vraiment si juste ! Un super texte qui donne à réfléchir et j'suis OK avec toi à 200 % pour tout ! t'as raison ! Faudrait voir à arrêter de se regarder le nombril et commencer le monde de demain ! Bravoooo Rosamie !! J'suis pas allée sur Facebook aujourd'hui mais j'vais seulement partager ton texte sur mon mur parce qu'il trop super méga archi génial !! Donc en un mot comme en cent mille CASQUETTE A RAS DE TERRE et pis c'est tout !! Super !! J'ai passé la journée dehors aujourd'hui !! gros bisous et douce soirée loin de ce monde lobotomisé !!! A bientôt et merciiii pour cette perle ! que dis-je cette pépite qui n'a pas de prix !! bisouuuuuuus !! 
avatar
Re: Comme un point sur un i
Message le 28.05.16 19:42 par Vividecateri
Tout est possible et pis c'est tout....kissous ma rose
"Si on commençait par un sourire porteur d’espoir, distribué à chaque passant pour redonner espoir à ceux qui sont malheureux ou à des gens qui n’en ont plus et puis, et puis… recommencer, et puis…  Il y a tant à faire !"
Re: Comme un point sur un i
Message le 28.05.16 20:09 par Invité
Ma première lecture m'ensoleille avec I mais je ne rayonnerai pas complètement si je ne le relis pas de temps en temps. C'est la vertu des textes de sagesse que de changer l'aspect figé du lecteur d'écran en fleur liseuse d'espoIr...
Re: Comme un point sur un i
Message le 28.05.16 20:59 par Invité
EPONINE52 a écrit:
J'suis drôlement contente de commencer et finir par ton texte car il est tout simplement superbissime !! Vraiment si juste ! Un super texte qui donne à réfléchir et j'suis OK avec toi à 200 % pour tout ! t'as raison ! Faudrait voir à arrêter de se regarder le nombril et commencer le monde de demain ! Bravoooo Rosamie !! J'suis pas allée sur Facebook aujourd'hui mais j'vais seulement partager ton texte sur mon mur parce qu'il trop super méga archi génial !! Donc en un mot comme en cent mille CASQUETTE A RAS DE TERRE et pis c'est tout !! Super !! J'ai passé la journée dehors aujourd'hui !! gros bisous et douce soirée loin de ce monde lobotomisé !!! A bientôt et merciiii pour cette perle ! que dis-je cette pépite qui n'a pas de prix !! bisouuuuuuus !! 
Merci ma Christine, c'est trop ! Gros bisous et à bientôt !
Re: Comme un point sur un i
Message le 28.05.16 21:00 par Invité
Vividecateri a écrit:
Tout est possible et pis c'est tout....kissous ma rose
"Si on commençait par un sourire porteur d’espoir, distribué à chaque passant pour redonner espoir à ceux qui sont malheureux ou à des gens qui n’en ont plus et puis, et puis… recommencer, et puis…  Il y a tant à faire !"
Oui ma Vivi, tu as raison, un beau sourire vaut mieux que des paroles et ça fait du bien ! Kissous !
Re: Comme un point sur un i
Message le 28.05.16 21:02 par Invité
suzâme a écrit:
Ma première lecture m'ensoleille avec I mais je ne rayonnerai pas complètement si je ne le relis pas de temps en temps. C'est la vertu des textes de sagesse que de changer l'aspect figé du lecteur d'écran en fleur liseuse d'espoIr...
Tant mieux si le soleil entre, avec un sourire en plus et l'espoir est là !
Merci pour ta lecture !
avatar
Re: Comme un point sur un i
Message le 29.05.16 14:12 par Claire Obscur
oh ! ben je t'ai écris un com vers 20h hier... pfuiiiit envolé.. j'ai dû me téléscoper avec quelqu'un et je ne m'en suis pas rendue compte... du coup que te disais-je... Que , houlàlà me rappelle plus... je me rappelle que j'avais écrit surtout sur 2 points... Je réflechis.........................................................................................................................................
Je ne le rappelle plus de la première "réflexion" (dans le sens réfléchir) mais voici la seconde :
ton texte me faisait réfléchir à ta phrase  «L’espoir tient chaud, un proverbe russe ne dit-il pas « Au royaume de l’espoir, il n’y a pas d’hiver »" parce que vois-tu, les hommes sont de plus en plus frileux... Alors serait-ce qu'ils sont en train de tuer l'espoir, ou est-ce que les plus grands frileux usent de cet espoir quotidiennement, jusqu'à avoir froid ?  je disais que je ne savais pas si mes points je les mettais sur les I ou si je ponctuais en point d'exclamation ou interrogation, mais que j'espère qu'un jour, il n'y aura plus poings pour faire crIer, pour faire venir des plaIntes,  et des gémIssements, qu'il n'y aura plus de loi faite avec les points ni de politique de poings... et que les I se dresseront discrets pour rejoindre tes mots RosehI. Je le disais autrement, plus courtement, mieux, mais je ne retrouve pas. Bon bref, j'espoIr que tu n'as pas froid, et quand moi j'aurai froid, je penserai à toi... donc, souvent...parce que moi je crois que l'espoir je l'use tous les jours à vitesse Grand V et peut-être même dans mes rêves, c'est pour ça que j'ai froid... Bisous RoseSpoIr ah oui je t'envoyais aussi un petit rameau
Re: Comme un point sur un i
Message le 29.05.16 14:41 par Invité
Pour les hommes, ce n'est pas qu'ils deviennent frileux, c'est qu'à force d'espérer et que tout va de plus en plus mal, leur espoir en l'avenir et dans le genre humain diminue et ils finiront bientôt par ne plus croire, ne plus espérer du tout ! C'est triste ! Bisous ma Claire et merci d'être passée...
avatar
Re: Comme un point sur un i
Message le 29.05.16 15:12 par Vividecateri
roselyne cros a écrit:
Pour les hommes, ce n'est pas qu'ils deviennent frileux, c'est qu'à force d'espérer et que tout va de plus en plus mal, leur espoir en l'avenir et dans le genre humain diminue et ils finiront bientôt par ne plus croire, ne plus espérer du tout ! C'est triste ! Bisous ma Claire et merci d'être passée...
Je m'insurge sur le désespoir sinon où irons-nous???? Kissous
avatar
Re: Comme un point sur un i
Message le 29.05.16 16:04 par Claire Obscur
Tu as raison Vivi
Je dis souvent qu'il n'y a pas de perfection, et que cela ne peut être. Il y a juste un équilibre des forces... Quand beaucoup perdent espoir, on peut être sûr, qu'ailleurs l'espoir se met à luire en masse... Quand un pays monte en puissance, un autre descend... et c'est pour tout pareil. Il y comme une sorte de vase communiquant... Si un jour l'équilibre ne se faisait plus, ce n'est pas seulement l'homme qui disparaitrait, mais le monde, l'univers... La Nature, le sait... L'esprit de la création le sait... Ils veillent... et nous faisons partie de cette surveillance... l'homme disparaîtra, et les mêmes choses se passeront entre les équilibres... Il faut juste veiller à positiver le plus possible pour faire partie des gens heureux dans l'espoir... Je vais me l'enfoncer dans le crane, parce que j'y crois mais que je l'oublie trop souvent
avatar
Re: Comme un point sur un i
Message le 30.05.16 14:47 par Vividecateri
Claire Obscur a écrit:
Tu as raison Vivi
Je dis souvent qu'il n'y a pas de perfection, et que cela ne peut être. Il y a juste un équilibre des forces... Quand beaucoup perdent espoir, on peut être sûr, qu'ailleurs l'espoir se met à luire en masse... Quand un pays monte en puissance, un autre descend... et c'est pour tout pareil. Il y comme une sorte de vase communiquant... Si un jour l'équilibre ne se faisait plus, ce n'est pas seulement l'homme qui disparaitrait, mais le monde, l'univers... La Nature, le sait... L'esprit de la création le sait... Ils veillent... et nous faisons partie de cette surveillance... l'homme disparaîtra, et les mêmes choses se passeront entre les équilibres... Il faut juste veiller à positiver le plus possible pour faire partie des gens heureux dans l'espoir... Je vais me l'enfoncer dans le crane, parce que j'y crois mais que je l'oublie trop souvent
bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce bounce cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers
Re: Comme un point sur un i
Message  par Contenu sponsorisé
 

Comme un point sur un i

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mots Z’Arts Voyageurs (Voyagination) :: Espace auteurs :: Autres Catégories-
Sauter vers: