Les Mots Z’Arts Voyageurs (Voyagination)

Forum pour auteurs et artistes
 
 AccueilAccueil  Accueil  Espace Défis Publics  Livre des commentaires (visiteurs)   L'Espace Défi   Espace des auteurs   Articles/Édito/Livres de nos Auteurs  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 âpre et tout

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nessim



Date d'inscription : 21/01/2016

17042016
Messageâpre et tout

[ltr]J’ai perdu la mémoire pour moins souffrir parfois,
à enfouir ses souvenirs on allège l’avenir,
j’en ai perdu du temps, à devoir le gagner
enragé à survivre dans ma  réalité.
 
Pouce levé pouce baissé vie de petit poucet,
sans trop même le vouloir, ne faisant que passer
on laisse derrière soi ses petits bouts de pierre,
qui empreignent nos ombres de petites lumières.
 
Sans perdre la bataille j’ai perdu du terrain,
j’en ai gagné des rides perdu quelques cheveux,
à vivre le début c’est sûr qu’on gagne la fin,
on perd rien pour attendre un final désaveu.
 
Dis-moi la plage il reste combien de sable
en haut du sablier, pour le bas je le sais,
pour ce qui est de celui qu’il reste à tomber,
des jours à couler il y a-t-il un comptable ?
 
J’ai plus de certitude, perdu le mode d’emploi,
quand j’ai perdu les clefs de mes rêves éveillés,
j’ai perdu le numéro du répondeur sans voix
qui pouvait me faire croire à un ciel occupé.
 
Au fait le vent, est-ce vrai ce que l’on dit
qu’on te vole premier souffle et te rend le dernier ?
Que tu collectionnerais les soupirs aussi
et que sous ton manteau les âmes peuvent s’envoler?
 
j’ai perdu l’innocence par vagues d’émotion,
perdant la main au jeu du cœur à la raison
j’en ai perdu  l’espoir de l’amour éperdu,
le jour où toi de moi on s’est perdu de vue
 
La mer, de mon passage garde le souvenir
porte-le sur l'écume dans tes allers-retours,
aux courants de la vie de la haine à l’amour
Là où je me noyais en gardant le sourire.
 
J’ai perdu la foi, perdu de vue l’ horizon,
perdu le nord à en perdre l’envie souvent
J’ai perdu les réponses par abus de questions,
J’en ai perdu des choses, j’en ai perdu des gens.
 
J’en ai gagné une vie qui se vide à se remplir,
J’ai gommé tout regret, de tout ce qui est perdu,
Presque tous… y’en a un qui continue de s'écrire,
entre nous le regret, de ce qu’on a pas vécu.[/ltr]



Dernière édition par nessim le 20.04.16 20:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

âpre et tout :: Commentaires

avatar
Re: âpre et tout
Message le 18.04.16 19:31 par Sortilège
ouh qu'il y a là de très belles choses... Mais il est trop tôt pour faire un bilan, le vent attendra encore pour te prendre ton dernier souffle, tu as encore tant à dire... Alors j'attends.
Re: âpre et tout
Message le 18.04.16 21:40 par nessim
@Sortilège a écrit:
ouh qu'il y a là de très belles choses... Mais il est trop tôt pour faire un bilan, le vent attendra encore pour te prendre ton dernier souffle, tu as encore tant à dire... Alors j'attends.
Merci Sorti:-) alors je vais attendre pour prendre l'air
Re: âpre et tout
Message le 19.04.16 6:31 par Dodo
Le vent qui collectionne les soupirs et prend les âmes sous son manteau... Que c'est beau Nessim!
Le temps qui passe nous laisse les plus grandes leçons de la vie si on laisse les regrets et ouvrons notre esprit sur les bonnes questions. J'aime beaucoup le côté mélancolique et philosophique de ce txete. Merci!
Re: âpre et tout
Message le 19.04.16 12:14 par nessim
@Dodo a écrit:
Le vent qui collectionne les soupirs et prend les âmes sous son manteau... Que c'est beau Nessim!
Le temps qui passe nous laisse les plus grandes leçons de la vie si on laisse les regrets et ouvrons notre esprit sur les bonnes questions. J'aime beaucoup le côté mélancolique et philosophique de ce txete. Merci!
Merci Dodo, le passé en leçon oui...blow in the wind...c'est dylan qui le dit:-)
avatar
Re: âpre et tout
Message le 19.04.16 17:13 par EPONINE52
Quelle verve ! Quel désenchantement aussi ! Je suis toujours admirative de la richesse de tes vers si riches et si achevés. Là encore, c'est toute une vie qui se décortique sous nos yeux avec cette épée de Damoclès au-dessus de nous ! J'adoooore tout même si ce sont des vers assez noirs car je les trouve très justes ! Quand on perd l'amour, on perd forcément une partie de soi et on marche amputé ! Tout simplement superbe ! Aussi en un mot comme en cent CASQUETTE A RAS DE TERRE Nessim pour la pertinence de tes vers ! Quel cruauté d'avoir conscience du bonheur seulement quand nous l'avons perdu ! Merciii pour ce partage très émouvant ! bisous et douce journée loin de ce monde écartelé ! A bientôt !! geek king jocolor
Re: âpre et tout
Message le 20.04.16 19:02 par nessim
@EPONINE52 a écrit:
Quelle verve ! Quel désenchantement aussi ! Je suis toujours admirative de la richesse de tes vers si riches et si achevés. Là encore, c'est toute une vie qui se décortique sous nos yeux avec cette épée de Damoclès au-dessus de nous ! J'adoooore tout même si ce sont des vers assez noirs car je les trouve très justes ! Quand on perd l'amour, on perd forcément une partie de soi et on marche amputé ! Tout simplement superbe ! Aussi en un mot comme en cent CASQUETTE A RAS DE TERRE Nessim pour la pertinence de tes vers ! Quel cruauté d'avoir conscience du bonheur seulement quand nous l'avons perdu ! Merciii pour ce partage très émouvant ! bisous et douce journée loin de ce monde écartelé ! A bientôt !! geek king jocolor
tu vois je lis souvent à propos de ce texte qu'il est nostalgique, plein de regrets, en fait non.  c'est juste un regard lucide et honnête sur la vie qui passe. Comme un arrêt dans une randonnée, ou on s'appuie sur le bâton de marche pour regarder derrière et souffler. ce n'est pas nous qui faisons le chemin on ne fait que l'empreinter, et tout ce qui pousse dessus ou sur ses bords vient de la nature des choses. merci Christine...:-)
avatar
Re: âpre et tout
Message le 28.04.16 19:59 par Claire Obscur
Nessim, Nessim, que te dire,
C'est beau, c'est fort, c'est fou, c'est sage... ça tourne 
Je l'ai lu hier, je n'ai rien pu écrire. Je suis une senti-mentale ! Alors si je ressens trop je me tais de peur de que ce ne soit que des senti-ments qui s'écrivent à une première lecture émue.  
Il y a dans ton texte ce que j'ai dis plus haut, mais il y a aussi des tourbillons qui tournent entre constats désolants mais aussi plein de foi. 
 

J’ai perdu la mémoire pour moins souffrir parfois,
à enfouir ses souvenirs on allège l’avenir, et les vers qui suivent sont une douleur dans la constatation, presque une perte d'espoir, comme un adieu à ce qui ne reviendra pas... Mais ensuite le vent se lève merveilleusement  "Au fait le vent, est-ce vrai ce que l’on dit



qu’on te vole premier souffle et te rend le dernier ? Avec ces questions tu fais connaître l'autre Nessim, celui qui croit encore, car celui qui ne croit plus, ne pose plus de question... et une force soulève des milliers de grains de sable... un ouragan passe par là pour tout renaître...   



Et puis à nouveau un changement avec une mer  et  tous ces vers où les courants annoncent des vagues et leur ressac... le ressac qui est la leçon... 
Malgré les mots qui laissent penser à une déconvenue, il y a tant de force, parce qu'il y a le conseil, peut-être qui sait, à la postérité lorsque tu dis "

La mer, de mon passage garde le souvenir
porte-le sur l'écume dans tes allers-retours,
aux courants de la vie de la haine à l’amour
Là où je me noyais en gardant le sourire.



Tu donnes des clefs, des codes, et là encore ton texte est un cri de prévention à autrui. une mise en garde qui dit tout le contraire d'une perte d'espoir.... Enfin, je le ressens ainsi... et c'est un ras de marée... Tu l'as trop bien dit !!! Merci Nessim ! je ne mets pas d’émoticônes, ils seraient soufflés par le vent de tes mots !


Dernière édition par Claire Obscur le 29.04.16 18:25, édité 1 fois
Re: âpre et tout
Message le 28.04.16 20:50 par Ela
Il vibre comme une oraison ton texte, sans funèbre... juste dans les chemins difficiles qu'on a dû suivre pour rester debout aux méandres subis, et dans l'éveil de cette quête de l'amour éperdu, constamment éperdu, irraisonné, indomptable....

Il touche comme une dernière fenaison à coucher l'émotion au champ des regrets

Et le dernier de ces regrets est magnifique de sens ...écoute St Exupéry écrire ceci : " Le regret de l'amour, c'est l'amour"... alors moi je dis qu'il ne faut pas regretter ses regrets.. pour le sens profond qu'ils nous donnent par leur existence-même sur nos désirs échoués à nos existences... et puis le sablier, il est bon de ne pas en connaître son niveau du haut: ça offre aux regrets la belle part à des "et si.." à garder l'espoir de vivre ce qui n'a pas été vécu.. peu importe le temps, c'est l'intensité qui compte...
Re: âpre et tout
Message le 29.04.16 18:18 par nessim
@Claire Obscur a écrit:
Nessim, Nessim, que te dire,
C'est beau, c'est fort, c'est fou, c'est sage... ça tourne 
Je l'ai lu hier, je n'ai rien pu écrire. Je suis une senti-mentale ! Alors si je ressens trop je me tais de peur de que ce ne soit que des senti-ments qui s'écrivent à une première lecture émue.  
Il y a dans ton texte ce que j'ai dis plus haut, mais il y a aussi des tourbillons qui tournent entre constats désolants mais aussi plein de foi. 
 

J’ai perdu la mémoire pour moins souffrir parfois,
à enfouir ses souvenirs on allège l’avenir, et les vers qui suivent sont une douleur dans la constatation, presque une perte d'espoir, comme un adieu à ce qui ne reviendra pas... Mais ensuite le vent se lève merveilleusement  "Au fait le vent, est-ce vrai ce que l’on dit




qu’on te vole premier souffle et te rend le dernier ? Avec ces questions tu fais connaître l'autre Nessim, celui qui croit encore, car celui qui ne croit plus, ne pose plus de question... et une force soulève des milliers de grains de sable... un ouragan passe par là pour tout renaître...   




Et puis à nouveau un changement avec une mer  et  tous ces vers où les courants annoncent des vagues et leur ressac... le ressac qui est la leçon... 
Malgré les mots qui laissent penser à une déconvenue, il y a tant de force, parce qu'il y a le conseil, peut-être qui sait, à la postérité lorsque tu dis "

La mer, de mon passage garde le souvenir
porte-le sur l'écume dans tes allers-retours,
aux courants de la vie de la haine à l’amour
Là où je me noyais en gardant le sourire.




Tu donnes des clefs, des codes, et là encore ton texte est un cri de prévention à autrui. une mise en garde qui dit tout le contraire d'une perte d'espoir.... Enfin, je le ressens ainsi... et c'est un ras de marée... Tu l'as trop bien dit !!! Merci Nessim ! je ne mets pas d’émoticônes, ils seraient soufflés par le vent de tes mots !
là tu me fais le cadeau d'une lecture qui raisonne, tourbillons de la vie qui suit des cycles, d'éternelles questions en bout de réponse. Il y a  un mode de culture auquel j'adhère qui place la joie en tout. non une joie simplette qui masque mais une joie qui complète. Il est des traditions ou la mort d'un proche se fête, que l'on soit croyant ou pas, juste pour alléger la peine et donner un équilibre. en d'autres coutumes on dit " gémissons ...mais espérons". j'aime ces idées d'équilibre, le temps perdu...oui...mais autant penser au temps qu'il reste. merci très beaucoup Sylvie de ta lecture première et bis
Re: âpre et tout
Message le 29.04.16 18:31 par nessim
@Ela a écrit:
Il vibre comme une oraison ton texte, sans funèbre... juste dans les chemins difficiles qu'on a dû suivre pour rester debout aux méandres subis, et dans l'éveil de cette quête de l'amour éperdu, constamment éperdu, irraisonné, indomptable....

Il touche comme une dernière fenaison à coucher l'émotion au champ des regrets

Et le dernier de ces regrets est magnifique de sens ...écoute St Exupéry écrire ceci : " Le regret de l'amour, c'est l'amour"... alors moi je dis qu'il ne faut pas regretter ses regrets.. pour le sens profond qu'ils nous donnent par leur existence-même sur nos désirs échoués à nos existences... et puis le sablier, il est bon de ne pas en connaître son niveau du haut: ça offre aux regrets la belle part à des "et si.." à garder l'espoir de vivre ce qui n'a pas été vécu.. peu importe le temps, c'est l'intensité qui compte...
c'est très beau ce que tu dis qu'il a dit st Exupéry, mais a connaitre le niveau du haut, je suis sur que beaucoup changeraient s'ils le savaient, c'est un bon sujet de nouvelle çà...il est dans ma liste:-) Merci Ela
Re: âpre et tout
Message  par Contenu sponsorisé
 

âpre et tout

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mots Z’Arts Voyageurs (Voyagination) :: Espace auteurs :: Poèmes-
Sauter vers: