Les Mots Z’Arts Voyageurs (Voyagination)

Forum pour auteurs et artistes
 
 AccueilAccueil  Accueil  Espace Défis Publics  Livre des commentaires (visiteurs)   L'Espace Défi   Espace des auteurs   Articles/Édito/Livres de nos Auteurs  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La girafe et son cou (suite et fin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Véro D.

avatar

Date d'inscription : 22/01/2016

03042016
MessageLa girafe et son cou (suite et fin)

...C’est alors qu’elle vit un petit animal s’approcher en bondissant. Blanc des pieds à la tête, avec de grandes oreilles. Le lièvre s’arrêta devant elle et lui dit d’un ton admiratif :

    Comme tu es jolie ainsi, girafe, avec ce long cou !


    Merci, lièvre. J’aimerais tant le garder la journée aussi…, fit-elle tristement.


Le lièvre la considéra un moment en silence, puis lui répondit :


    C’est grâce aux feuilles de cet arbre que ton cou grandit comme cela, n’est-ce-pas ? Je le sais, car moi aussi, je mange une feuille toutes les nuits, c’est ce qui me permet de bondir aussi haut. Je suis prêt à parier que c’est la grenouille qui t’a interdit d’en manger plus de deux, je me trompe ?


    C’est vrai, lièvre. Elle m’a dit que si j’en mangeais trop, l’arbre mourrait et qu’il n’y aurait plus de feuilles.


    Sornettes !  Si la grenouille dit cela, c’est parce qu’elle veut garder plus de feuilles pour elle et ses sœurs. Je connais un moyen pour que ton cou reste long de façon permanente.


    Ah ? Et que dois-je faire ? demanda la girafe, intéressée.


    Mange deux feuilles de plus. Ton cou grandira tant qu’il atteindra la lune. Alors, il t’en faudra croquer un morceau. Car c’est la lune qui donne ce pouvoir à l’arbre, et il est plus puissant sur la lune. La taille de ton cou diminuera aussitôt, mais restera long comme maintenant.


La girafe était très tentée de suivre la proposition du lièvre, mais la mise en garde de la grenouille la faisait encore hésiter. Voyant cela, le lièvre lui dit :


    Regarde, il y a encore beaucoup de feuilles sur l’arbre. En manger deux de plus maintenant ne le fera pas mourir. Ensuite, tu n’auras plus besoin d’y retourner, puisque tu garderas un long cou. 


La girafe, convaincue, retourna près de l’arbre et mangea deux feuilles. Elle se sentit alors prise de vertige. Son cou grandit à toute vitesse, dépassant la cime des plus grands arbres, puis les nuages. Tout était noir autour d’elle, elle ne voyait plus que la lune, devant elle, dont elle se rapprochait à vue d’œil. Elle ne distinguait plus le reste de son corps, resté loin en bas, sur terre, ainsi que la savane et les arbres. Son cou grandissait toujours, il lui semblait que cela ne n’arrêterait jamais. Affolée, elle regretta de ne pas avoir écouté la grenouille, mais il était trop tard.


Enfin, sa tête atteignit la lune, et son cou s’arrêta alors de grandir. A la fois heureuse et effrayée, la girafe contempla la sphère blanche et lumineuse. Elle avait tant désiré l’atteindre un jour ! Si elle avait su alors que ce serait pour en croquer un morceau… La girafe hésita. Devait-elle écouter le lièvre ? Il le fallait bien,  si elle voulait garder ce long cou.  Alors, elle ouvrit la bouche, et doucement, croqua un tout petit bout de lune. Dès qu’elle l'eut avalé, elle sentit que son cou commençait à diminuer, pour revenir à une taille acceptable.


Fatiguée par tant d’émotions, la girafe s’étendit près de l’étang et s’endormit aussitôt. Le lendemain, quelle ne fut pas sa surprise de constater qu’elle avait gardé son long cou ! Finalement, se dit-elle, j’ai bien fait d’avoir écouté le lièvre.


Elle retourna vers les autres animaux, qui furent bien étonnés en voyant son nouvel aspect. Plus personne ne se moqua d’elle. La gazelle, autrefois dédaigneuse, lui enviait son long cou gracieux. Seule la hyène continuait à ricaner. Mais la girafe n’y prêtait pas attention. Elle s’était bien regardée, celle-là, avec son arrière-train plus bas que le haut du corps ?

Cependant, la girafe remarqua qu’un autre changement s’était produit : sa voix était moins forte qu’avant. Elle mit cela sur le compte de la nouvelle taille de son cou.


Plusieurs nuits passèrent sans que la girafe ne revienne manger de feuilles de l’arbre d’argent. Elle n’en avait plus besoin, puisque son cou était tel qu’elle l’avait toujours désiré. Cependant, un matin, elle constata que son cou avait de nouveau diminué. Sa voix était revenue. Les effets n’étaient donc pas permanents, le lièvre lui avait menti !

Elle n'avait croqué qu'un tout petit morceau de lune l'autre nuit, sans doute fallait-il en croquer un bout plus gros. Elle revint donc près de la mare la nuit suivante. Elle remarqua que l’arbre avait moins de feuilles qu’avant. Quelques-unes commençaient à se dessécher et beaucoup étaient tombées. Elle hésita, puis en avala quatre d’un coup. De nouveau, son cou s’allongea jusqu’à atteindre la lune. Elle en croqua un autre morceau un peu plus gros que le premier. 


Le lendemain, la girafe avait de nouveau un long cou. Mais sa voix était si faible qu’elle ne pouvait plus chanter. Le nouvel aspect de la lune, diminuée de moitié, étonna et inquiéta les autres animaux. Que lui arrivait-il ? Allait-elle disparaître ?


La girafe garda son long cou un peu plus longtemps que la première fois, mais au bout de quelques temps, sa taille diminua à nouveau, et elle se vit contrainte de revenir près de l’étang. A chaque fois, qu'elle croquait un morceau de lune, celle-ci s’amenuisait un peu plus, prenant peu à peu une forme de croissant. L’arbre perdait de plus en plus de feuilles. La girafe gardait son long cou, mais sa voix était à chaque fois plus faible.


Une nuit, voyant qu’il ne restait de la lune qu’un mince croissant, la girafe prit peur et décida de ne plus retourner à la mare. Elle se tint à cette résolution plusieurs nuits. Mais son cou diminuant à nouveau, elle ne put se résoudre à rester ainsi et retourna près de l’étang.


Sur le vieil arbre ressemblant désormais à un squelette décharné, il ne restait plus que quatre feuilles. Qu’ai-je fait ? se dit la girafe, prise de remords. Mais le croissant brillant, là-haut, la tentait tellement… Elle croqua les dernières feuilles. Arrivée là-haut, elle engloutit d’une bouchée le dernier morceau de lune. Le ciel devint noir.


Elle se réveilla juste avant l’aube près de l’étang. Dans le ciel encore noir que rosissait peu à peu l’arrivée de l’aurore, la lune avait disparu. Plus aucune feuille sur le vieil arbre désormais desséché.


    Côa, qu’as-tu fait ? Je t’avais pourtant dit de ne pas manger plus de deux feuilles à la fois…


La grenouille se tenait près d’elle, la regardant d’un air de reproche. La girafe voulut répondre, mais aucun son ne sortit de sa gorge.  


    Tu avais le cou que tu voulais, pourquoi désirer plus ? Maintenant, l’arbre n’a plus de feuilles, dans le ciel, plus de lune, et toi, tu as perdu ta voix.


La girafe la regarda d’un air désolé. Elle regrettait ce qu’elle avait fait, mais il était trop tard.


    Heureusement, l’arbre n’est pas tout à fait mort. La lune va revenir petit à petit, ce qui fera repousser les feuilles de l’arbre. Tu garderas toujours ton long cou. Mais comme tu as désobéi, tu as perdu ta belle voix…


Comme l’avait prédit la grenouille, nuit après nuit, la lune reparut peu à peu dans le ciel, et l’arbre se garnit à nouveau de feuilles d’argent à mesure que la lune grossissait.  Le long cou de la girafe faisait l’admiration de tous, et désormais celle-ci n’avait plus besoin de se cacher dans la journée, car plus aucun animal ne se moquait d’elle. Parfois, quand elle contemplait la pleine lune, elle regrettait de ne plus pouvoir chanter. Mais son nouveau cou suffisait à son bonheur. Elle ne retourna jamais près de l’étang.


Voilà pourquoi, depuis ce jour, la girafe a un long cou et est muette...


Dernière édition par Véro D. le 06.04.16 9:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

La girafe et son cou (suite et fin) :: Commentaires

avatar
Re: La girafe et son cou (suite et fin)
Message le 03.04.16 23:31 par Claire Obscur
Vero , hihihi, je l'ai finie...
Alors comment te dire, vu que je me rappelle trop parfaitement la première version... je suis incapable de ne pas comparer...
Dans celle-ci j'aime bien l'intervention du lièvre, cela créait un personnage qui va semer le trouble. Dans l'autre j'aimais le côté de la girafe qui désirait tant croquer un morceau de lune....ne disait-elle pas, en la regardant MMMMh, j'aimerais tellement en croquer un bout, et puis ce côté qui ne mettait pas l'arbre en danger (je ne me rappelle pas de cette sentence) par contre j'adorais la fin qui expliquait que la girafe revenait chaque mois croquer des bouts de lune, ce qui expliquait les phases de la lune de notre monde... (aurais-je rêvé, et me serais-je fait une histoire parallèle de cette girafe ?) Mais cette version là, met plus en évidence les vues différentes qu'il peut y avoir entre différents protagonistes et ce qui peut se raconter... Je trouve aussi que la girafe est moins respectueuse de la nature qu'elle ne l'était dans le premier... J'aime toujours ce conte de la girafe, mais si je devais le conter je resterais dans la première version en piquant des trucs dans la deuxième. Houps ! Mais, pour l'instant aucune lecture, ni soirée de conte en vue !!! dommage c'est vraiment un conte où les enfants écoutent la bouche ouverte (parce que les oreilles ouvertes, ce n'est pas assez pour tout entendre ! voilà !)   ha! ha! Je comprends maintenant l'opposition de la grenouille et du lièvre
avatar
Re: La girafe et son cou (suite et fin)
Message le 04.04.16 9:16 par Véro D.
merci Claire pour cet avis détaillé ! j'ai passé du temps sur cette version, au début, je voulais juste améliorer 2 ou 3 petites choses, et puis, une chose en entraînant une autre, finalement... Mon premier conte était plus léger, celui-là est peut-être un peu plus sombre, plus triste (pour la girafe). La première version est bien telle que tu l'as dite dans ton commentaire, je peux la remettre aussi si tu veux. Quand tu dis que les enfants écoutent ce conte la bouche ouverte, je me dis qu'il faudrait que je la raconte à mes élèves, pour l'instant je ne l'ai pas encore fait ! Bises Claire ! Smile
avatar
Re: La girafe et son cou (suite et fin)
Message le 04.04.16 14:25 par Claire Obscur
Oh! oui ce serait bien d'avoir les deux versions!!!!
Souvent es variantes changent le "message" du texte premier, mais tout dépend de ce que l'on veut. c'est la magie des mots. Ce deuxième, un peu plus long "réflechit" davantage, et il amène aussi à plus de sujets de réflexion... il me semble qu'il s'adapterait bien pour une petite pièce de théâtre ! hihihi, parce que les enfants ont de quoi s'amuser avec les petites scénettes mais il s'accorde peut-être mieux à des plus grands..
Le premier, tu as trouvé le mot, est plus léger, sautillant, insouciant, joyeux et gourmand, et il se glisse facilement en "Interlude" en conte pour les plus petits(quoi que si je l'ai fait lire à haute voix à des enfants de 8/9 ans en soirée lecture,  je m'en suis pas mal servi comme support dans les NAP. et qu'ils aient 6 ou 11 ans c'est un conte merveilleux qui les faisait rêver... j'avais même, à un moment de "récompense" parce qu'ils avaient été sages, fait un petit sujet de groupe...(après avoir lu le texte "la girafe de Véro") demandé à ce qu'ils m'inventent eux aussi une histoire qui donnerait une autre explication au cou de la girafe, j'en avais eu des tordantes, (tuyau d'aspirateur, hihihhi! et une qui était trop bien entre un éléphant qui avait une trompe qui traînait par terre et pas de queue, et une girafe sans cou qui avait une queue trop longue... chacun avait donné un morceau de membre déficient à l'autre et ils s'étaient mariés à la fin... Ouiouioui ! lis la !!!! tu leur fais jouer en petite scénette aussi, tu verras c'est un bon moment !!!!
 Mais bon en tant qu'auteur ce n'est peut-être pas facile... je ne leur ai jamais "lu" une de mes histoires, sous forme de conte, ça m'évitait de dire que c'était de moi... !! Bisous Véro Me
flower sunny rci !!!
Re: La girafe et son cou (suite et fin)
Message le 05.04.16 8:33 par Dodo
Très original! J'aime beaucoup les contes des origines de Kipling et celui-ci n'a rien à leur envier. Je suis très contente d'avoir un peu plus de temps pour venir lire sur Voyagination.  Avec les auteurs que j'adorais suivre sur Ipa. Je vois que tu gardes l'inspiration Véro et c'est super!
Des bisous
avatar
Re: La girafe et son cou (suite et fin)
Message le 05.04.16 8:53 par Véro D.
@Dodo a écrit:
Très original! J'aime beaucoup les contes des origines de Kipling et celui-ci n'a rien à leur envier. Je suis très contente d'avoir un peu plus de temps pour venir lire sur Voyagination.  Avec les auteurs que j'adorais suivre sur Ipa. Je vois que tu gardes l'inspiration Véro et c'est super!
Des bisous
merci Dodo, ta visite me fait plaisir! contente que tu aies apprécié mon conte ! je l'avais écrit sur ipagination, j'en ai profité pour le remanier un peu quand je l'ai posté ici. Bisous Dodo ! Smile
avatar
Re: La girafe et son cou (suite et fin)
Message le 06.04.16 3:17 par EPONINE52
Laughing Laughing Laughing Laughing Coucou Véro ! Comme j'suis curieuse, j'ai lu les comms après avoir lu ton super conte et là j'ai vu tout de suite moi aussi que tu avais retravaillé ce texte et ce qui est intéressant, c'est qu'au contraire de Claire, moi, perso, je préfère cette version parce que c'est un beau conte de vie, certes la girafe est quelque peu avide mais après tout pourquoi les animaux ne seraient-ils pas comme nous ! Je trouve ton conte très profond et très évocateur et même dans cette version, j'suis sûre qu'il faut le lire aux enfants, ne serait-ce que pour leur montrer combien il faut prendre garde à ce que racontent les autres et être respectueux envers Dame Nature ! Je l'avais lu depuis un moment mais comme ça fait deux jours que mon Internet bugge, pas moyen de te commenter No No No Suspect Suspect !! Maintenant j'vais pouvoir aller retrouver Morphée ! Ah oui t'as juste fait une coquille ligne 6 "N'est-ce pas au lieu de c'est ce pas" voila maitwesse Véro c'est tout ! Mais avant la conclusion s'impose BONNET A RAS DE TERRE pour la pertinence de tes mots ! Gros bisous et douce nuit loin de tout ennui et à tout bientôt ! Ah encore un truc, pour mon poème "la boîte aux lettres, j'avais oublié un quatrain que j'ai ajouté tout à l'heure mais j'voulais te dire que j'avais pas vu ton comm, cela arrive parfois qu'ils disparaissent ! C'est pas grave si t'as pas le temps de le commenter de nouveau mais je voulais t'avertir, il vaut mieux vérifier, une fois que tu l'as posté qu'il est bien mis ! bon j'vais me coucher ! bisouuuuus
avatar
Re: La girafe et son cou (suite et fin)
Message le 06.04.16 3:23 par EPONINE52
comm Claire ici !:
 
Very Happy Very Happy Very Happy Vu que même mes gugnols sont en panne j'peux plus t'en envoyer mais c'est pas pour ça que je viens ! c'est juste pour te dire que moi perso, j'préfère cette version là ! t'auras qu'à lire pourquoi et pis c'est tout ! bon il est 3 h du mat ! j'ai partagé les vers de Camille sur le SG et j'vais écrire un peu !! Bisouuuuus Clairiste ! Bon matin loin de ce monde chagrin ! Basketball Basketball Basketball geek jocolor flower
avatar
Re: La girafe et son cou (suite et fin)
Message le 06.04.16 5:29 par Claire Obscur
Coucou Epo! je pense que, si j'avais lu cette version là en premier,peut-être l'aurais-je préférée, mais j'étais trop amoureuse de la 1ère version avec cette girafe qui salive devant la lune et qui chaque mois vient recroquer des bouts de lune pour faire les croissants, les pleines, et les nouvelles lunes, et puis il y a le côté sentimental, parce que je l'avais fait préparer par des enfants pour le lire en soirée, lors de lectures publiques, et que veux tu j'ai de trop jolis souvenirs... et puis comme je l'ai lu souvent, il y a des petits qui n'ont pas beaucoup de patience quand c'est long... (surtout en groupe, et en pleine journée, ce serait le soir pour dormir, ce serait pas pareil.)voilà c'est peut-être tout cela qui m'influence !I love you I love you Very Happy Very Happy Very Happy
avatar
Re: La girafe et son cou (suite et fin)
Message le 06.04.16 9:33 par Véro D.
@EPONINE52 a écrit:
Laughing Laughing Laughing Laughing Coucou Véro ! Comme j'suis curieuse, j'ai lu les comms après avoir lu ton super conte et là j'ai vu tout de suite moi aussi que tu avais retravaillé ce texte et ce qui est intéressant, c'est qu'au contraire de Claire, moi, perso, je préfère cette version parce que c'est un beau conte de vie, certes la girafe est quelque peu avide mais après tout pourquoi les animaux ne seraient-ils pas comme nous ! Je trouve ton conte très profond et très évocateur et même dans cette version, j'suis sûre qu'il faut le lire aux enfants, ne serait-ce que pour leur montrer combien il faut prendre garde à ce que racontent les autres et être respectueux envers Dame Nature ! Je l'avais lu depuis un moment mais comme ça fait deux jours que mon Internet bugge, pas moyen de te commenter No No No Suspect Suspect !! Maintenant j'vais pouvoir aller retrouver Morphée ! Ah oui t'as juste fait une coquille ligne 6 "N'est-ce pas au lieu de c'est ce pas" voila maitwesse Véro c'est tout ! Mais avant la conclusion s'impose BONNET A RAS DE TERRE pour la pertinence de tes mots ! Gros bisous et douce nuit loin de tout ennui et à tout bientôt ! Ah encore un truc, pour mon poème "la boîte aux lettres, j'avais oublié un quatrain que j'ai ajouté tout à l'heure mais j'voulais te dire que j'avais pas vu ton comm, cela arrive parfois qu'ils disparaissent ! C'est pas grave si t'as pas le temps de le commenter de nouveau mais je voulais t'avertir, il vaut mieux vérifier, une fois que tu l'as posté qu'il est bien mis ! bon j'vais me coucher ! bisouuuuus
Very Happy coucou Eponine! merci pour ton commentaire détaillé, comme je disais à Claire, au début je voulais juste changer quelques petites choses, et puis finalement, ça m'en entraîné vers une autre version! merci pour vos avis à toutes les 2, c'est intéressant ! merci pour la coquille, je vais corriger ça! je vais aller relire ton poème! bises Eponine et bonne journée ! I love you sunny
avatar
Re: La girafe et son cou (suite et fin)
Message le 06.04.16 19:22 par EPONINE52
Citation :
comm Claire ici !:
 

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Ben voilà le pourquoi du comment ! en fait j'vas t'explicationner ce que tu sais déjà ! c'est parce que t'es comme moi, une grande sentimentale et le premier texte étant rattaché à un souvenir, est donc la raison pour laquelle tu le préfères ! j'le sais parce que c'est le prof Xiyolitique qui m'l'a dit ! bon ! j'descends boire un café et je reviens après lire ton skype ! bisouuuuuuus !!! geek jocolor jocolor jocolor jocolor king king flower flower cheers cheers cheers cheers
Re: La girafe et son cou (suite et fin)
Message  par Contenu sponsorisé
 

La girafe et son cou (suite et fin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Mots Z’Arts Voyageurs (Voyagination) :: Espace auteurs :: Contes/ fables-
Sauter vers: